Depuis plusieurs mois, l’industrie des semi-conducteurs rencontre de nombreuses difficultés et Taïwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC) n’échappe pas au vent mauvais. D’après le média chinois DigiTimes, la plus grande fonderie de semi-conducteurs au monde fait face à un stock important dont elle a du mal à se défaire et à une réduction des commandes de ses principaux clients.

La demande faiblit et les semi-conducteurs s’entassent

Alors qu’elle se sentait invincible et débutait, fin décembre, la production de puces gravées en 3 nanomètres, TSMC affronte la réalité du secteur. DigiTimes rapporte que l’utilisation des matériaux fabriqués par TSMC va considérablement diminuer au cours du premier trimestre 2023, influencée par des commandes des entreprises concevant des circuits intégrés plus faibles. L’emploi des technologies de classe 7 nanomètres et 6 nanomètres du leader des semi-conducteurs devrait baisser d’environ 50 % au début de 2023. La demande pour les smartphones étant elle aussi sur le déclin, les matériaux de classe 5 nanomètres et 4 nanomètres, utilisés dans ces appareils, devraient également être sous-utilisés.

Dans un contexte économique difficile, les principaux clients de TSMC, des poids lourds du milieu comme MediaTek, AMD, Intel et NVIDIA, prévoient de ralentir leurs achats. Cette diminution des commandes a débuté au quatrième trimestre 2022, augmentant sensiblement les stocks de la première fonderie mondiale et entachant ses résultats trimestriels. Si les chiffres n’ont pour le moment pas été communiqués, DigiTimes estime que les ventes de TSMC devraient s’effondrer de 15 % d’un trimestre à l’autre au cours des trois prochains mois. À titre de comparaison, le chiffre d'affaires de la société basée à Hsinchu, à Taïwan, avait augmenté de 12,1 % au premier trimestre 2022 par rapport au dernier trimestre de 2021.

Bien que de nombreux fabricants de semi-conducteurs s’attendent à ce que les stocks soient épuisés pour la fin du deuxième trimestre de 2023, TSMC se montre plus prudent. La fonderie table sur la fin du premier semestre pour écouler l’ensemble de ses semi-conducteurs.