Les français sont de plus en plus nombreux à revenir dans les salles obscures. Au cours de l’année 2022, les cinémas ont enregistré plus de 152 millions d’entrées, soit une hausse de 59,2 % par rapport à l’an dernier où les salles ont été fermées pendant 138 jours. Le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) note, dans son rapport publié ce lundi 2 janvier 2023, que ce nombre est en retrait de -26 % face à la période pré-Covid (2017 à 2019).

Le cinéma peut espérer atteindre ses résultats pré-Covid en 2023

L’année 2022 n’a pas commencé de la meilleure des manières pour les gérants des cinémas. La totalité des restrictions sanitaires n’ont été complètement levées qu’au mois de mars. Pendant la période du premier trimestre, un passe vaccinal complet était nécessaire pour voir un film en salle. De plus, l’offre de films porteurs était encore en dessous de celle des années pré-Covid.

La France s’en sort mieux que la plupart des cinémas étrangers. Fin novembre 2022, les fréquentations ont plongé en Italie de -52,7 %, en Espagne de -40 % et en Allemagne de -31,6 % comparée à la moyenne 2017-2019. Les cinémas français à cette période n’avaient que -27,5 % de retard sur le même intervalle. Les États-Unis sont aussi en baisse avec des recettes en déclin de -33,8 %. Le CNC félicite le marché français, « La France enregistre une des meilleures reprises au monde, avec une baisse plus limitée comparée aux autres pays. »

Les films français ont enregistré 62,2 millions d’entrées. La part de marché s’est maintenue, avec 40,9 %, aux niveaux élevés qu’elle a atteints en 2020. Après une baisse en 2021, elle repasse devant les films américains. Les films d’Outre Atlantique ont engrangé 61,6 millions d'entrées, soit 40,5 % de part.

Tableau des part de marché selon la nationalité des films

Part de marché selon la nationalité des films (%). Source : CNC.

Malgré ces résultats français encourageants, les cinq plus grosses recettes de l'année sont des blockbusters étatsuniens (Avatar, Top Gun, Les Minions, Jurassic World, Doctor Strange). À peine sorti, le deuxième volume d’Avatar, nommé La Voie de l’eau, de James Cameron a été le plus gros succès de l’année. Depuis sa première diffusion, le 14 décembre, 7,6 millions d’entrées ont été relevées.

Le CNC est optimiste pour l’année 2023. L’établissement public affirme que pour cette année, le nombre de films porteurs sera plus important, laissant espérer une fréquentation en hausse. « Malgré les difficultés, la fréquentation a retrouvé près des trois quarts de son niveau d'avant crise. Ce qui montre l'attachement des Français à l'expérience collective qu'offre la salle de cinéma. C'est un résultat très encourageant dans un contexte encore atypique », a salué, dans le communiqué, Dominique Boutonnat, président du CNC.