L’application de photo et vidéo éphémère Snapchat a lancé, ce lundi 7 novembre, un nouveau module de réalité augmentée avec l’application de Fitness Strava. Les utilisateurs pourront afficher leurs activités et leur progression depuis l’application sportive sur Snapchat.

Les utilisateurs pourront afficher leurs progressions dans une vidéo ou une photo avec un filtre Strava

Cette collaboration entre les deux applications permet à Snapchat de viser un nouveau public, plus âgé. En effet, Strava est un réseau social de sport. L’application permet de suivre plus de 30 types d’activités et enregistre aujourd’hui plus de 100 millions d’utilisateurs, avec une croissance de 2 millions d’usagers par mois. Au total, la plateforme de sport a atteint 6 milliards d'activités enregistrées depuis sa création en 2009, dont 1,8 milliard en 2021.

Dans le détail, sur l’application Snapchat, un filtre sera disponible pour afficher les statistiques des entraînements sur Strava, « Ce nouveau filtre d'activité Strava permet aux Snapchatters de prendre un cliché ou de publier une Story qui raconte instantanément l'histoire de leurs récents entraînements. (...) Cette expérience de réalité augmentée vous aide à mieux raconter vos parcours sur Snapchat » promeut Snapchat dans son communiqué. Les sportifs pourront facilement naviguer entre toutes leurs activités avec des boutons sur le côté de l’application au logo jaune.

De son côté, Strava intègre le Creative Kit dans son application afin que sa communauté puisse partager facilement des vidéos et des diaporamas de ses séances d'entraînement sur Snapchat ou sur son réseau social.

Malgré des résultats financiers décevants lors du troisième trimestre 2022, avec seulement une maigre augmentation de son chiffre d’affaires et des bénéfices plus faibles qu’en 2021, Snapchat ne se laisse pas décourager. Pour redresser la barre, le réseau social souhaite vieillir ses 363 millions d’utilisateurs. La plateforme au logo fantôme a longtemps maximisé son audience sur une jeune population, plus de 30% des utilisateurs ont entre 15 et 24 ans. Cette nouvelle stratégie devrait convaincre, si elle aboutit, les annonceurs publicitaires dont dépend financièrement l’application de photos éphémères.