Le 8 novembre 2022, le conseil d'administration extraordinaire de l'X (le campus de l'Institut Polytechnique de Paris), a donné son feu vert pour l'implantation d'un centre de recherche de LVMH en bordure du campus.

Un centre de recherche LVMH sur le campus de Polytechnique ?

Après la collaboration entre Polytechnique et HEC pour ouvrir Hi! Paris, un centre de recherche en intelligence artificielle, LVMH pourrait bien débarquer sur le campus parisien. À terme, le centre de recherche de LVMH pourrait accueillir 300 chercheurs dans un gigantesque centre de 22 500 m2. Le conseil d'administration extraordinaire a voté, à une très large majorité, en faveur de ce projet : 19 voix pour, 4 contre et 1 abstention.

Pour son président, Eric Labaye, « cette première implantation est une pierre importante dans un axe stratégique de développement du parc d'innovation de l'Institut polytechnique de Paris, le pôle d'écoles autour de l'X ». De son côté, LVMH compte investir 150 millions d'euros dans son futur centre de recherche. Il faudra ajouter un « coût opérationnel de 100 millions par an ». Le géant du luxe français travaille notamment avec le CNRS pour concevoir ce laboratoire comme « un accélérateur de recherche sur le plan mondial ».

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le projet a suscité de vives polémiques. Exactement comme il y deux ans, au moment des discussions pour une éventuelle implantation de TotalEnergies sur le campus. Depuis, le géant pétrolier a abandonné son projet. Un sondage réalisé fin octobre sur le campus de Polytechnique révélait que 43 % des étudiants étaient défavorables à l'implantation de LVMH.

Aussi, une tribune publiée dans Le Monde début septembre, signée par 73 anciens élèves, faisait part d'un « projet délétère qui travaille sur des problèmes techniques éloignés des thématiques de recherche de l’école : remplacement des plastiques par des alternatives plus écologiques dans des emballages de parfum, développement d’algorithmes de recommandation plus performants pour accroître la quantité de produits vendus, etc ».

Néanmoins, rien ne certifie que LVMH fera réellement l'acquisition du terrain. Jean-Baptiste Voisin, directeur de la stratégie chez LVMH et secrétaire général de l'Association des anciens élèves de l'X, précise que « nous avons désormais l'opportunité de l'acheter, mais ce n'est pas dit qu'on le fasse. Ce n'est pour le moment qu'une option d'implantation parmi beaucoup d'autres en région parisienne, et nous les étudions toutes ».