D'après une étude du GroupM, une entreprise spécialisée dans les activités en lien avec les médias, le retail media, une branche du marché publicitaire visant à vendre et afficher de la publicité par les grandes enseignes de distribution, va peser plus de 100 milliards de dollars en 2022. Ce secteur est en pleine croissance depuis plusieurs années et va grimper de 15 % par rapport à 2021.

Le cap des 100 milliards de dollars de revenus mondiaux franchi pour le retail media

Parallèlement à la croissance du marché publicitaire global au premier semestre 2022, le retail media qui correspond à l'ensemble des offres publicitaires proposées par des enseignes de grandes distributions, va bondir pour atteindre 11 % du marché publicitaire mondial : une part qu'il n'avait jamais atteinte. Grâce à cette hausse, le retail media va parvenir pour la première fois à la barre des 100 milliards de dollars de revenus mondiaux.

Cette croissance s'explique notamment par l'essor du secteur de l'e-commerce qui a explosé durant la pandémie du Covid-19. En même pas deux ans, les habitudes d'achat des particuliers ont clairement évolué, la grande distribution a connu une augmentation de 34,2 % de son trafic en ligne tandis que le leader du secteur, Amazon, a tout simplement vu ses profits doubler en quelques mois.

Grâce à la forte fréquentation des sites de vente en ligne, les marques n'ont pas hésité à débourser plus d'argent afin d'exposer leurs produits ou leurs services sur ces sites. Ainsi, le marché de la publicité digitale est également en hausse depuis plus de deux ans.

Le retail media favorisé par l'essor de l'e-commerce et les nouvelles méthodes de ciblage publicitaire

Selon Alban Schleuniger, directeur général d'Infinity Advertising, qui s'est exprimé pour Les Échos, de nouveaux outils favorisent le développement du retail media. En effet, il est possible de mesurer en temps réel l'efficacité d'une publicité, pour savoir si elle a généré du clic ou si un achat a été réalisé après que la publicité a été consultée.

Un autre avantage du retail media se situe dans sa définition même : il concerne les grands distributeurs. Lorsqu'un internaute se rend sur le site d'un commerçant, il y va dans la plupart des cas dans une optique d'acheter des produits ou des services. Les annonceurs profitent de ce comportement de l'acheteur pour proposer un maximum de publicités ciblées.

D'ici 2027, le marché du retail media devrait atteindre 160 milliards de dollars, toujours porté par les nouveaux modes de consommations, comme le drive alimentaire, qui a vu son marché bondir de 98 % pendant la crise du Covid-19.