Alors que la croissance de la Chine s'écroule depuis quelques semaines, le géant américain Amazon vient d'annoncer une nouvelle collaboration avec la ville de Hangzhou, pour encourager les e-commerçants locaux à vendre sur de nouveaux marchés.

Amazon va sélectionner 30 e-commerçants basés à Hangzhou

À Hangzhou, à l'Est de la Chine, Amazon va sélectionner 30 e-commerçants pour les aider à vendre leurs produits sur sa plateforme. Cette initiative s'inscrit dans le cadre des efforts déployés par Amazon pour tenter d'accroître sa part de marché en Chine. Si les autorités locales ont accepté de participer à ce test, c'est aussi parce que le ralentissement économique en Chine devient un véritable problème. Croissance contractée, taux d’intérêt abaissés par la Banque de Chine, consommation en berne…

La reprise économique post-pandémie semble difficile en Chine. Un ralentissement qui a de quoi alarmer. Depuis le 31 août 2022, Amazon et la ville de Hangzhou ont lancé conjointement cette nouvelle campagne lors d'une conférence sur l'industrie. L'objectif est d'aider les e-commerçants chinois à développer leur activité sur les marchés étrangers, grâce à Amazon. Selon Wu Changhong, haut fonctionnaire au sein du Bureau du commerce de Hangzhou, « cette collaboration va être très fructueuse ».

Un ralentissement économique sur le marché chinois

Les 30 e-commerçants qualifiés devront être enregistrés en tant que commerçants sur Amazon avant la fin du mois de mars 2023. Ils doivent aussi être basés à Hangzhou. Selon Tang Hao, responsable de la croissance chez Amazon en Chine, a déclaré que « la société a également prévu d'améliorer ses outils et son soutien auprès des commerçants d'ici la fin de l'année ». Parmi les petites nouveautés, il y aura de nouvelles fonctionnalités sur les données des consommateurs, des outils d'analyse des produits et de nouvelles opportunités commerciales.

Au cours des quatre dernières années, le nombre de commerçants chinois qui ont enregistré leurs marques sur Amazon a été multiplié par 40. Comme partout dans le reste du monde, le géant américain devient une plateforme incontournable en Chine. Cependant, la communauté des e-commerçants chinois a subi un coup dur l'année dernière. En effet, Amazon a à sévi contre les faux avis et n'a pas eu d'autres choix que de fermer 3 000 comptes détenus par 600 marques chinoises.