Comme un humain, l’IA développée par la société d’intelligence artificielle OpenAI est parvenue à chasser, nager et construire une maison dans Minecraft, propriété de Microsoft. Selon un billet de blog de l’entreprise, cela a été rendu possible par Video PreTraining (VPT). Cette méthode consiste à inculquer des compétences à un réseau neuronal à partir d’une grande quantité de vidéos non étiquetées et quelques vidéos étiquetées. Elle utilise ensuite les innombrables données vidéo disponibles sur internet par imitation semi-supervisée.

Une IA qui atteint le niveau humain

Le modèle de réseau neuronal formé par OpenAI a réussi à se débrouiller seul dans le vaste univers de Minecraft, désormais accessible en réalité augmentée. Pour expliquer cette prouesse, l’entreprise a suivi de nouvelles pistes d’apprentissage par Video PreTraining.

Le processus du VPT commence par la collecte des vidéos de jeu avec les actions du joueur, comme les pressions sur les touches et les mouvements de la souris. Un modèle baptisé « IDM » traite ensuite les informations recueillies pour prédire l’action effectuée à chaque étape. Enfin, l'IA se base sur ses connaissances pour analyser et tirer les enseignements potentiels des autres vidéos non étiquetées.

Processus de la méthode VPT mis en place par OpenAI

Processus de la méthode VPT. Image : OpenAI.

Sur Minecraft, les résultats ont été satisfaisants de manière à obtenir des performances semblables à celles d’un humain, voire encore plus. « Nous sommes les premiers à faire état d’agents informatiques capables de fabriquer des outils en diamant, ce qui peut prendre à des humains compétents plus de 20 minutes (24 000 actions environnementales) de jeu pour l’accomplir » explique le document d’OpenAI.

OpenAI veut tirer profit des millions de vidéos sur Internet

OpenAI a choisi Minecraft pour tester la méthode VPT, étant donné qu’il s’agit d’un titre très médiatisé. C’est l’un des jeux les plus joués au monde et, de ce fait, ses vidéos partagées sur internet sont d’excellentes sources d’apprentissage pour les algorithmes.

L’expérience a permis de découvrir de nouvelles possibilités d’apprendre en regardant simplement plusieurs vidéos sur la toile. « Bien que nous n'expérimentions que dans Minecraft, nous pensons donc que nos résultats sont de bon augure pour d'autres domaines similaires, par exemple l'utilisation d'un ordinateur », conclut OpenAI.