C’est au cœur d’un lieu iconique, emblématique de l'histoire de La Poste situé en plein cœur de Paris qu’a été lancée, le 22 mars, la nouvelle fintech de la Banque Postale Consumer Finance (LBP CF) : Django. Cette nouvelle solution de crédit à la consommation, permettant à la fois le paiement différé et fractionné, se destine aux commerçants et e-commerçants ; ainsi qu'à tous les consommateurs, clients ou non de la Banque Postale. C'est une véritable innovation pour cette solution qui se veut engagée et citoyenne.

Une solution originale au cœur d’un marché ultra compétitif

Communément appelé BNPL pour Buy Now Pay Later, le marché du paiement fractionné est en pleine croissance. Estimé à 25 milliards d’euros en 2025, contre 6 milliards en 2019, son développement à grande vitesse attise les convoitises. Selon l'étude Fintech Horizon 2021 menée par Kleinblue, 12% des commerçants en France accepteraient déjà une solution de paiement différé. Avec des acteurs déjà reconnus tels que Alma, Younited ou Pledg, le marché à de beaux jours devant lui.

Le lancement de Django intervient dans le cadre de l’accélération de la diversification de la Banque Postale dans les activités identifiées comme étant à forte valeur ajoutée. « L’enjeu de cette nouvelle filiale Django est d’accompagner le développement du e-commerce, tout en capitalisant sur les liens solides tissés par le groupe La Poste avec de nombreux e-marchands à travers ses solutions logistiques ou encore ses solutions monétiques et de financement » nous explique Philippe Heim, Président du Directoire de la Banque Postale.

Pensée en véritable stratégie holistique, la solution Django vient compléter les solutions de financement déjà existantes de prêt personnel ou de crédit renouvelables proposées par LBP CF auprès des clients la Banque Postale et de partenaire en marque blanche. À la différence près que Django s'adressera à tous, clients ou non de la Banque Postale.

Si la LBP CF se lance sur le marché du paiement différé et/ou fractionné c’est que ses avantages sont réels. Pour le consommateur : plus de flexibilité et la possibilité de faire face aux dépenses imprévues. Aujourd’hui, le coût d’un découvert en Banque est autrement supérieur à celui d’un crédit à la consommation proposé par une solution telle que Django. Pour le commerçant, c’est un moyen supplémentaire de stimuler ses ventes, d’augmenter son panier moyen et de fidéliser ses clients.

Le logo de la solution Django de la banque postale

Le logo de la solution Django. Image : Banque Postale.

Django, une solution crédit conso complète et une expérience client simplifiée

Solution de paiement en plusieurs fois (2, 3 ou 4 fois), paiement différé (15, 30 ou 45 jours) et accessible jusqu’à 6 000 euros d’achats, Django s’intègre directement au parcours d’achat des commerçants et propose une palette complète de financement. Avec une commission, calculée en TAEG pour plus de transparence, s’échelonnant de 2-5% à 5% du montant d’achat, la solution Django se situe sur la fourchette basse de commissionnement du marché, la rendant particulièrement compétitive.

La solution profite aussi d’une expérience client simplifiée et fluidifiée. Pour les commerçants, il s’agit d’une solution entièrement plug and play. Pour les clients, c’est une option qui s’intègre sans frictions au parcours d’achat.

Un positionnement résolument citoyen et différenciant

La Banque Postale Consumer Finance (LBP CF) tient à son engagement citoyen. Banque de proximité, avec ses 17 000 points de contacts disséminés sur tout le territoire français, elle est également leader de la finance durable et figure aux premiers rangs des agences de notation extra-financière. Cette forte identité citoyenne se retrouve dans la nouvelle solution Django à travers plusieurs engagements forts.

Tout d’abord sa démarche inclusive, assurant de pouvoir offrir aux traditionnels exclus du crédit conso une solution de financement, avec un taux d’acceptation des demandes avoisinant 95%. Ce tour de force est rendu possible grâce à l’expertise éprouvée de sa maison mère LBP CF, et de ses 11 millions de clients. Elle s’adresse également à tous les e-commerçants, sans distinction de chiffre d’affaires.

S’inscrivant dans une volonté de transparence et une relation de confiance avec ses clients, un partenariat avec Cresus, la première association de lutte contre le surendettement en France a été montée, avec pour objectif notamment la mise à disposition de l’application Budget Grande Vitesse permettant le calcul facile du reste à vivre. « Nous sommes convaincus d’avoir un rôle à jouer pour encourager des pratiques de consommation plus raisonnées » nous explique Jocelyne Amégan-Douaud, Directrice Générale de Django. « Notre solution de paiement en plusieurs fois s’inscrit dans une logique citoyenne d’accompagnement du consommateur, et de soutien à tous les commerçants » conclut-elle.

Enfin, les clients Django pourront bientôt mesurer l’impact carbone de leurs comportements d’achat grâce à un partenariat avec l’application Carbo. Elle permet de mesurer facilement son bilan carbone quotidien.

Un coup d’avance sur les évolutions réglementaires et des ambitions fortes affichées

Lorsqu’en 2009, La Banque Postale se lançait dans le crédit à la consommation, elle intégrait tout de suite le respect du consommateur et les exigences fortes de publicité. Avec un Net Promoter Score élevé, c’est aujourd’hui l’une des banques les plus citoyennes.

Avec Django, LBP CF anticipe encore une fois les évolutions réglementaires de la Directive Européenne du Crédit Consommation en pratiquant des taux compétitifs inférieurs au taux de l’usure et des taux bonifiés pour les secteurs d’activité à impact. D’ici à 2025, Django espère pouvoir acquérir 14% de part de marché, soit 3,5 milliards d’euros de production.

En résumé, le positionnement citoyen de Django ainsi que l’appui solide de sa maison mère la Banque Postale Consumer Finance, lui permettront certainement de tirer son épingle du jeu dans un marché du Buy Now Pay Later qui se promet d’être de plus en plus compétitif.