The Sandbox, c'est ce métavers d'origine française qui a le vent en poupe. La plateforme figure dans le Top 3 des mondes virtuels les plus populaires à travers le monde. On dénombre déjà plus de deux millions d'utilisateurs actifs.

The Sandbox devient un acteur incontournable du métavers

Ce métavers représente avant tout une belle réussite nationale. The Sandbox a été créé deux français en 2011. Sébastien Borget et Arthur Madrid sont à l'origine de ce monde virtuel où il y a 10 ans, chaque joueur pouvait créer son propre univers en 2D avec différents personnages (des héros mais aussi des ennemis) ainsi que de multiples niveaux. Aujourd'hui, le principe est le même, mais l'expérience est clairement différente.

L'entreprise a levé 93 millions de dollars à la fin de l'année 2021 auprès du japonais Softbank et compte aujourd'hui deux millions d'utilisateurs. Porté par la frénésie autour du métavers depuis les annonces de Meta et l'engouement pour les NFT, The Sandbox est devenu en quelques mois l’un des incontournables du secteur. Si l'univers est bien virtuel, le business lui, est totalement réel.

Les marques se ruent sur la plateforme française

Plusieurs marques ont déjà acheté des terrains virtuels sur The Sandbox. C'est par exemple du Groupe Casino pour son enseigne Leader Price, mais aussi de Carrefour. Le géant français a choisi The Sandbox pour expérimenter et comprendre les évolutions du retail et de la consommation à venir. On évoque notamment l'ouverture possible d’un supermarché virtuel et la vente de produits certifiés sous la forme de NFT.

Quelques jours plus tôt, Warner Music Group annonçait la création d'un parc d'attractions musical dans le métavers de Sandbox. D'autres grandes marques comme Ubisoft, Square Enix, Gucci ou encore Adidas ont toutes acheté des parcelles virtuelles pour y proposer ultérieurement des expériences ludiques.

En tout, un peu moins de 200 marques ont investi dans ce métavers. Elles y voient un intérêt pout interagir avec leurs clients et partager de nouvelles expériences. À l’heure actuelle, on estime que 19 000 personnes possèdent des parcelles dans The Sandbox sur les 166 000 parcelles ou biens immobiliers virtuels disponibles au total. 20% des lands appartiennent à des entreprises.

Selon un responsable du digital chez Adidas, « le Web3 va permettre de nouvelles opportunités créatives pour les partenariats, l’engagement à travers les biens numériques et un chemin vers un avenir plus inclusif ». De nombreuses marques partagent ce constat et le métavers pourrait bien être un outil marketing très important dans les prochaines années.