Le géant français de la grande distribution vient de faire l'acquisition d'un terrain virtuel dans le métavers de Sandbox. C'est Élodie Perthuisot, directrice de la transformation digitale chez Carrefour, qui a annoncé la nouvelle sur Twitter.

Carrefour a son adresse dans le métavers

« On vient de récupérer les clés, c’est officiel : Carrefour est l’heureux propriétaire d’un beau terrain dans le métaverse » a détaillé Élodie Perthuisot sur Twitter le 31 janvier 2022. Le coordonnées de ce terrain virtuel sont les suivantes : 33,147. Il s'agit donc de la première adresse de Carrefour dans le métavers. Le géant français de la grande distribution a choisi Sandbox pour « expérimenter, comprendre les évolutions du retail et de la consommation qui vont venir » promet la directrice de la transformation digitale du groupe.

Carrefour n'est pas le seul à faire confiance à Sandbox. Il y a quelques jours à peine, Warner Music Group a annoncé la création d'un parc d'attractions musical dans le métavers de Sandbox. Cette plateforme semble séduire les marques. Le jeu issu des studios Animoca Brands aurait déjà tissé plus de 200 partenariats avec d'autres grands annonceurs. Pour Carrefour, plusieurs hypothèses sont sur la table. On évoque notamment l'ouverture possible d’un supermarché virtuel et la vente de produits virtuels certifiés sous la forme de NFT. Sachant que Sandbox propose sa propre monnaie virtuelle : le SAND.

Pourquoi Sandbox séduit les marques ?

Sandbox se différencie des autres plateformes existantes par son caractère « ouvert ». En effet, au sein de ce métavers le contenu, l’économie, et même la gouvernance seront entre les mains des joueurs, des créateurs et des utilisateurs qui contribuent au monde virtuel. Carrefour aurait pu choisir une autre plateforme comme Decentraland.org ou Roblox, deux autres métavers qui prennent de l'ampleur à travers le monde. Pour Sébastien Borget, co-fondateur de Sandbox, insiste sur le fait que « ce métavers dont l'économie est régulée par les joueurs, va s’étendre au-delà du jeu vers la mode, l’architecture, les concerts, les galeries d’art, les musées, etc ».

Sandbox a récemment reçu un financement de 82 millions d'euros pour accélérer son développement. C'est SoftBank qui a majoritairement contribué à cette levée de fonds. La holding japonaise estime que « Sandbox ouvre de nouvelles opportunités économiques en permettant aux utilisateurs de construire et de monétiser leurs créations, depuis les avatars et les bâtiments jusqu’aux jeux et aux objets de collection ». Suite à cette annonce, d'autres marques vont très certainement se pencher sur le sujet du métavers dans les prochains mois.