C'était prévisible... Avec les annonces d'Olivier Véran autour du pass sanitaire, la plateforme Doctolib a une nouvelle fois été prise d'assaut. Comme on pouvait l'imaginer, les internautes français ont tous décidé de prendre rendez-vous en même temps pour la troisième dose, juste avant les annonces du ministre des Solidarités et de la Santé.

Les annonces d'Olivier Véran poussent 500 000 internautes à prendre rendez-vous

En seulement quelques heures, plus de 500 000 rendez-vous pour être vacciné contre le Covid-19 ont été pris sur Doctolib. La plupart de ces rendez-vous concernent la dose de rappel, qui va devenir nécessaire pour la validité du pass sanitaire. Olivier Véran, ministre de la Santé, a notamment annoncé en début d'après-midi l’ouverture du rappel vaccinal contre le Covid-19 pour tous les adultes, cinq mois après leur dernière injection. La mesure prend effet dès ce samedi 27 novembre 2021.


Si la piste d'un nouveau confinement ou d'un couvre-feu n'est pour le moment pas sur la table, cette fameuse troisième dose de vaccin, ou dose de rappel va devenir indispensable pour conserver le pass sanitaire, à compter du 15 janvier. C'est donc pour cette raison que les prises de rendez-vous ont littéralement explosé sur la plateforme de téléconsultation en début d'après-midi du 25 novembre. En réalité, les serveurs de Doctolib étaient déjà saturés depuis la veille au soir. La preuve d'une anticipation de la part des français.

Doctolib obligé de mettre en place une file d'attente

Face au très grand nombre d'internautes voulant prendre rendre-vous sur Doctolib, la plateforme de e-santé a décidé de mettre en place une file d'attente. Certaines personnes ont attendu jusqu'à 30 minutes pour tenter de trouver un rendez-vous. Si le délai de vaccination était habituellement de trois jours, il est passé à huit jours à cause de la seule journée d'hier. Le 24 novembre, la plateforme a enregistré 360 000 demandes de rendez-vous et 500 000 sur la journée du 25 novembre.


Après les annonces d'Olivier Véran, la situation était évidemment pire. La plateforme est devenue inaccessible et quelques plantages ont même été enregistrés. Les équipes de Doctolib n'ont pas dû s'ennuyer. Si les internautes ont pris d'assaut la plateforme en ligne, c'est notamment parce que le ministre des Solidarités et de la Santé a annoncé la réduction « du délai entre la deuxième et la troisième dose de vaccin de six à cinq mois ». Autre annonce qui pourrait pousser certaines personnes à vouloir se faire vacciner : les tests PCR sont désormais valables 24 heures au lieu de 72 heures...