L'étude d'Accenture revient sur l'adoption du cloud par les entreprises à travers le monde. Si les résultats montrent qu'une majorité des sondés se sont effectivement tournés vers le cloud, on se rend compte que seulement 12 à 15% des entreprises utilisent le cloud autrement que pour du stockage de données. Le potentiel complet du cloud est totalement sous exploité.

La pandémie de Covid-19 a accéléré l'adoption du cloud

La transformation numérique s'est accentuée avec la pandémie de Covid-19. De nombreuses entreprises ont "profité" de cette situation pour se tourner vers de nouvelles technologies, comme le cloud. C'est déjà ce que prédisait le patron d'IBM, en avril 2020, au début de la crise sanitaire. Il déclarait à l'époque que : "les conséquences du virus de la Covid-19 vont permettre aux entreprises d'adopter le cloud". Il ne s'est pas trompé, les services cloud se sont imposés avec la pandémie de Covid-19.

En effet, au cours de l'année passée, les dépenses dans des outils en IaaS, en (PaaS) et en cloud privé ont augmenté de 35% pour atteindre 130 milliards. Pourtant, l'étude d'Accenture démontre que la majorité des entreprises n'intègrent pas le potentiel complet du cloud à leur développement. La raison ? Selon Alain Lesenechal, directeur exécutif Cloud First chez Accenture : "beaucoup d'organisations considèrent encore le cloud uniquement comme un nouveau réceptacle, un data center qui est la destination d'une migration simple de leurs données".

La majorité des entreprises n'utilisent pas le potentiel complet du cloud

Aujourd'hui, seulement 12 à 15% des entreprises tentent d'en tirer une plus grande valeur. Alain Lesenechal précise que : "ce petit groupe s'engage dans une trajectoire plus sophistiquée en considérant le cloud comme un continuum de technologies qui s'étend sur différents sites et types de propriétés". Des entreprises plus innovantes au niveau de l'automatisation, de la réorganisation du travail, ou encore de l'expérience client. Si cela peut paraître anodin, les technologies qu'elles explorent leur permettent pourtant d'être deux à trois fois plus performantes que les autres entreprises.

En réalité, l'utilisation du cloud sous toutes ses formes permet aux entreprises concernées d'aller beaucoup plus loin qu'elles n'auraient pu l'imaginer, et même parfois de dégager des revenus insoupçonnés. L'étude montre qu'il y a généralement un frein qui empêche les entreprises de sauter le pas : la menace des cyberattaques qui se multiplient ces derniers temps. L'expert d'Accenture estime pourtant que : "c'est une crainte qui n'est pas justifiée factuellement ou techniquement". Le pourcentage d'entreprises qui profitent du potentiel complet du cloud devrait considérablement augmenter au cours des prochaines années.