À l’occasion de la conférence virtuelle Windows Inspire, Microsoft a dévoilé, le 14 juillet, son tout nouveau service, Windows 365. Attendu depuis de nombreux mois, il permettra de diffuser Windows sur n’importe quel appareil, notamment sur Android ou Mac.

Les dernières versions de Windows disponibles sur tous les appareils via le cloud

Pour le moment en test seulement chez les professionnels, Windows 365 conserve les applications, données ou encore outils d’un utilisateur dans son cloud. La machine virtuelle repose sur le service Azure Virtual Desktop (AVD), lancé en septembre 2019. Cette solution de virtualisation va permettre d’avoir sa propre session Windows 10 ou Windows 11, qui vient tout juste d’être dévoilé.

Pour en profiter, il suffira à l’utilisateur de se connecter à un navigateur web récent. Cela lui permettra, où qu’il soit, d’avoir la même configuration, et ce, sur n’importe quel appareil, même s’ils sont issus des écosystèmes concurrents, notamment celui d’Apple.

session sur windows 365

Windows 365 permettra à chaque utilisateur d’une entreprise d’avoir sa propre session. Crédit : Microsoft

“Windows 365 offre une expérience de démarrage instantané”, a affirmé dans une note de blog Wangui McKelvey, responsable du projet. Selon lui, la solution Windows 365 répond aux besoins d'aujourd'hui, particulièrement avec la démocratisation du télétravail. Outre cela, les entreprises n’auront plus besoin d’investir dans un parc de clients lourds, c’est-à-dire des machines dont toute l’intelligence est stockée à l’intérieur des machines elles-mêmes, nécessitant d’être constamment renouvelées.

“L'expérience Windows est homogène, quel que soit l'appareil. Vous pouvez reprendre là où vous vous étiez arrêté, car l'état de votre PC dans le cloud reste identique, même lorsque vous changez d'appareil. Vous pouvez effectuer le même travail sur un ordinateur portable dans une chambre d'hôtel, sur une tablette dans les transports ou sur votre ordinateur pendant que vous êtes au bureau”, indique Microsoft.

tableau de bord windows 365

Un utilisateur pourra utiliser Windows 365 sur de nombreux appareils, dont tablette, smartphone ou ordinateur. Crédit : Microsoft

Une solution de cloud computing destinée surtout aux entreprises, qui exige un niveau de sécurité élevé, car de nombreux documents et données transitent via internet. Wangui McKelvey rassure les futurs utilisateurs et affirme même que Windows 365 va “aider à résoudre les défis de sécurité critiques d'aujourd'hui grâce à son design même, en stockant et en sécurisant les informations dans le cloud, et non sur l'appareil”.

Pour en profiter, il faudra prendre un abonnement au service. À l’heure actuelle, le tarif n’a pas encore été communiqué. En revanche, Microsoft a indiqué que l’utilisateur pourra personnaliser son PC dans le cloud pour l’adapter à ses besoins, en choisissant le stockage ou encore la RAM, avec une mémoire interne allant jusqu’à 512 Go. Douze configurations seront proposées et pourront être découvertes dès le 8 août, date à laquelle le service sera opérationnel.