Le procès en cours entre l’éditeur de jeux vidéo Epic Games et Apple a permis d’apprendre pourquoi le géant américain ne voulait pas développer iMessage sur d’autres smartphones. En effet, dès 2013, il a été clair que la plateforme de messagerie apparaîtrait exclusivement sur iPhone. Une manière pour Apple de garder ses utilisateurs, et d’en attirer de nouveaux.

Une stratégie de la part d’Apple

Les bulles bleues d’iMessage sont devenues indispensables pour certains utilisateurs. En effet, c’est parfois la raison pour laquelle certains ne veulent pas passer chez Android. Eddy Cue, VP Senior des services et logiciels internet chez Apple, a déclaré que mêler des plateformes comme iOS et Android pour que les utilisateurs puissent communiquer entre eux auraient été possible.

Néanmoins, selon des dépositions et des e-mails échangés entre les employés d’Apple, l’entreprise américaine est bien consciente de l’importance de son service de messagerie. Un des employés a d’ailleurs déclaré que c’est la raison principale pour laquelle les utilisateurs ne quittent pas l’univers Apple. “Avoir iMessage sur Android ferait plus de mal que de bien à l’entreprise”, a déclaré Phil Schiller, VP marketing d’Apple.

Epic Games a d’ailleurs reproché au géant américain cette stratégie. Dans son dossier, l’éditeur de jeux vidéo affirme que plusieurs services Apple, dont iMessage, contribueraient au fait que les utilisateurs s’enferment dans son écosystème.

Même si des solutions pour contourner iMessage sur Android ont émergé au fil du temps, c’est surtout iMessage qui séduit les utilisateurs. Craig Federighi, VP senior de l’ingénierie logicielle chez Apple, a souligné que ce serait une très mauvaise idée de permettre à un utilisateur de quitter plus facilement le monde d’Apple.

Enfin, l’absence d’iMessage sur Android se fait de plus en plus ressentir. Aux États-Unis, les iPhone représentent presque 50% du marché. Confirmation de lecture, envoie de pièces jointes en un clic... La rapidité et la simplicité de la plateforme de messagerie n’ont pas fini de séduire.