C'est devenu une coutume. Deux fois par an, TikTok publie un rapport de transparence dans lequel il revient sur la façon dont il a assuré la sécurité de sa plateforme au cours des six derniers mois écoulés. En ce début d'année 2021, le réseau social appartenant à ByteDance a donc dévoilé son rapport de transparence pour la période allant du 1er juin au 31 décembre 2020. On y apprend notamment que près de 350 000 vidéos ont été supprimées pour cause de désinformation.

Au total, ce sont près de 90 millions de vidéos qui ont été supprimées

Au cours des six derniers mois de l'année 2020, TikTok affirme avoir supprimé pas moins de 89 132 938 de vidéos qui ne respectaient pas les règles communautaires de la plateforme. Un chiffre vertigineux qui reste néanmoins largement inférieur aux 104 millions de vidéos supprimées entre les mois de janvier et mai de la même année. Le réseau social appartenant à ByteDance précise d'ailleurs que les contenus supprimés représentent moins d'1% de toutes les vidéos publiées sur l'application.

En outre, TikTok explique que 92,4% de ces vidéos ont été retirées de la plateforme avant d'avoir été signalées, quand 83,3% d'entre elles ont été supprimées avant même qu'un seul utilisateur ait eu le temps de les visionner. De la même façon, 93,5% de ces vidéos ont été retirées dans les 24 heures ayant suivi leur publication.

Côté utilisateurs, ce sont 6 144 040 de profils qui ont été supprimés de la plateforme pour violation des règles communautaires, et 9 499 881 pour cause de spam. Plus encore, TikTok affirme avoir empêché la création de 173 246 894 par "moyens automatisés".

Enfin, le réseau social chinois a rejeté 3 501 477 de publicités pour enfreint des politiques et directives de sa plateforme.

TikTok chasse la désinformation sur sa plateforme

Comme nous le soulignions précédemment, TikTok a supprimé plus de 89 millions de vidéos de sa plateforme au cours des six derniers mois de 2020. Parmi elles, 347 225 vidéos ont été retirées pour cause de désinformation politique ou de média manipulé. Un chiffre élevé, mais prévisible en raison des élections présidentielles américaines. Le réseau social chinois s'y était d'ailleurs préparé. Dans son rapport, il explique : "Nous nous sommes préparés à 65 scénarios différents, tels que des déclarations de victoire prématurées ou des résultats contestés, ce qui nous a permis de réagir de manière appropriée et opportune à ces contenus".

De la même façon, ce sont 51 505 vidéos qui ont été supprimées pour avoir "promu de fausses informations liées à la Covid-19". Le réseau social précise là encore que 86% d'entre elles ont été supprimées avant d'avoir été signalisées, et que 87% d'entre elles ont été retirées dans les 24 heures suivant leur publication. Enfin, 71% d'entre elles ne comptaient aucune vue au moment de leur suppression.

Outre la suppression de contenus, TikTok lutte également de façon active contre la désinformation liée au coronavirus. Son centre d'information permettant aux utilisateurs de prendre connaissance de faits vérifiés à propos de la Covid-19 a d'ailleurs été visité 2 625 049 193 de fois au cours des six derniers mois de 2020. Dans le même élan, les messages apposés aux hashtags liés au coronavirus et qui redirigent les utilisateurs vers le site l'OMS ont été visionnés 38 010 670 666 de fois.