Alors que l’avenir de TikTok reste encore incertain aux États-Unis malgré son accord avec Oracle, le réseau social appartenant à ByteDance vient de publier un nouveau rapport de transparence, ce mardi 22 septembre 2020. Nous apprenons ainsi qu’aux cours des six premiers mois de l’année, TikTok a supprimé plus de 104,5 millions de vidéos sur sa plateforme.

TikTok victime de son succès ?

Si la popularité de TikTok ne cesse de croître à une allure folle, elle apporte également avec elle de plus en plus d’utilisateurs enfreignant les règles de la plateforme. Ainsi, dans le dernier rapport de transparence publié par le réseau social, on apprend que plus de 104,5 millions de vidéos ont été supprimées au cours des six premiers mois de l’année 2020.

Parmi elles, 30,9% ont été supprimées parce qu’elles montraient des scènes de « nudité de majeurs et d’activités sexuelles », 22,3% pour des raisons de « sécurité des mineurs », 19,6% parce qu’elles montraient des activités illégales, 13,4% parce qu’elles montraient des contenus en lien avec des suicides ou des actes de mutilation, et 8,7% d’entre elles parce qu’elles présentaient du contenu violent. Le restant des vidéos ont été supprimées parce qu’elles contenaient des propos haineux (0,8%) ou incitant au harcèlement (2,5%), mais aussi parce qu’elles provenaient d’organisations ou individus dangereux (0,3%) ou qu’elles propageaient des fake news (0,5%).

Toutefois, TikTok se veut rassurant et affirme que l’ensemble de ces vidéos représente moins d’1% de l’ensemble des contenus postés sur la plateforme et que 90,3% d’entre elles ont été supprimées avant même d’avoir enregistré un seul visionnage.

L’Inde et les États-Unis en tête des pays enregistrant le plus de vidéos supprimées

Dans son rapport, TikTok fait également un classement des pays ayant enregistré le plus de vidéos supprimées. En première position, l’Inde avec un total de 37,682,924 contenus enlevés de la plateforme. Rappelons par ailleurs, que le Sous-continent a banni le réseau social chinois de son territoire au mois de juillet. Viennent ensuite les États-Unis qui comptent 9,822,996 de vidéos supprimées. Le Pakistan ferme le podium avec 6,454,384 de vidéos supprimées, juste avant le Brésil (5,525,783 vidéos supprimées) et le Royaume-Uni (2,949,620 vidéos supprimées).

Enfin, et comme le souligne TechCrunch, les demandes juridiques ont également augmenté au cours des six premiers mois de 2020 : TikTok a reçu 1 768 demandes d’informations d’utilisateurs réparties dans 42 régions du monde. Notons que 1206 d’entre elles ont été formulées par l’Inde, 290 par les services de police américains, et seulement 13 par les services français.