Il y a presque deux ans, Samsung et Huawei présentaient respectivement leurs premiers smartphones pliants. Rapidement suivis par Motorola, que l'on n'avait pas nécessairement vu venir sur ce terrain, les deux géants n'ont toutefois pas encore eu affaire à la concurrence de leur rival américain Apple en la matière. Et si, pour l'heure, la firme se concentre en effet sur le lancement d'iPhone au concept classique, Bloomberg assure que le colosse de Cupertino a dans l'idée de s'essayer, lui aussi, aux smartphones pliants. La chose pourrait néanmoins prendre plusieurs années avant de se concrétiser... car pour l'heure Apple n'en serait qu'à un stade de recherches préliminaires. Il est par ailleurs tout à fait possible qu'Apple choisisse de ne pas aller plus loin dans le développement d'un premier appareil pliant.

Les iPhone à écran pliable, ce n'est pas pour tout de suite !

D'après les informations de Bloomberg, la firme aurait quoi qu'il en soit discuté en interne d'un iPhone pliant dont l'écran se déploierait pour atteindre une taille proche des 6,7 pouces de l'actuel iPhone 12 Pro Max. Cette diagonale correspond peu ou prou à la taille des autres smartphones pliants du marché, comprise entre 6 et 8 pouces en fonction des modèles. Toujours selon Bloomberg, Apple miserait lui aussi sur un écran doté d'une charnière invisible et choisirait, comme Samsung et Huawei, d'ajouter toute l'électronique à l'arrière de la dalle pliable. On apprend néanmoins qu'à cette heure, Apple aurait seulement commencé à développer des prototypes d'écrans pliables, et ce sans s'intéresser encore de près à un produit qui les exploiterait. En d'autres termes, la marque ne dispose pas encore de prototypes d'iPhone pliants fonctionnels dans ses laboratoires. Comme évoqué plus haut, la commercialisation d'un iPhone doté d'une telle technologie est encore loin d'être d'actualité.

S'il faudra donc se montrer patient avant de pouvoir éventuellement acheter un iPhone pliant, on en sait un peu plus sur les plans d'Apple pour son futur iPhone 13. L'appareil réintroduirait notamment Touch ID à l'aide d'un capteur d'empreintes digitales placé sous l'écran. Ce dernier servirait en complément de la technologie d'identification faciale Face ID, et aurait pour objectif de simplifier le déverrouillage de l'iPhone lorsque -- Covid oblige -- on porte un masque. Sur certains modèles, Apple pourrait par ailleurs choisir d'abandonner totalement son port Lightning au profit de la recharge « sans-fil » MagSafe, introduite sur les iPhone 12. Le transfert de fichiers, lui, pourrait continuer de se faire en passant par exemple AirDrop. Une information qui fait écho à des rumeurs que nous avions déjà évoquées l'année dernière.