Dans un billet de blog repris par The Verge, la société Waymo annonce qu’elle arrête d’utiliser le mot « self-driving », qui se traduit littéralement par « auto-conduite », au profit de « conduite autonome ». Sans jamais citer son nom, la firme semble délibérément cibler Tesla pour justifier ce changement.

« Cela peut sembler anodin, mais c’est un changement important, car la précision linguistique est importante et pourrait sauver des vies. Nous espérons que la cohérence aidera à différencier la technologie entièrement autonome que Waymo développe des technologies d’assistance à la conduite (parfois appelées à tort technologies d’auto-conduite) qui nécessitent la surveillance de conducteurs humains titulaires d’un permis pour une conduite sûre », écrit la filiale d’Alphabet.

En effet, le Full-Self Driving de Tesla est une mise à jour permettant aux conducteurs de profiter de fonctionnalités plus poussés du système Autopilot. Encore en version bêta, il a récemment permis à un Model 3 d’effectuer le trajet entre San Francisco et Los Angeles avec une seule intervention humaine, et c’est là toute la raison du discours de Waymo. Sur son site, Tesla explique que l’Autopilot et la capacité Full-Self Driving sont « des systèmes avancés d’assistance au conducteur qui améliorent la sécurité et le confort au volant ». Ils ne peuvent de ce fait pas fonctionner sans qu’un chauffeur ne se trouve à l’intérieur du véhicule.

Ces termes peuvent induire en erreur les automobilistes, et plusieurs incidents avec l’Autopilot ont déjà été recensés. En 2018, le système de Tesla était impliqué dans l’accident mortel d’un Model S. Selon Waymo :

« Il s’agit de bien plus qu’un simple exercice d’image de marque ou de langage. Malheureusement, nous constatons que certains constructeurs automobiles utilisent le terme “auto-conduite” de manière inexacte, donnant aux consommateurs et au grand public une fausse impression des capacités de la technologie d’assistance à la conduite (qui n’est pas totalement autonome). Cette fausse impression peut conduire quelqu’un à prendre, sans le savoir, des risques (comme retirer ses mains du volant) qui pourraient mettre en danger non seulement sa propre sécurité mais aussi celle des personnes qui l’entourent. Le regroupement autour d’une terminologie standard ne permettra pas seulement d’éviter les malentendus et la confusion, il permettra également de sauver des vies ».

Le système de Waymo est très différent de celui de Tesla puisqu’il ne nécessite aucun conducteur et est entièrement autonome. D’ailleurs, la société-sœur de Google va construire une réplique de ville urbaine pour tester ses véhicules.