Dès 2021, Apple annonce qu’il pourra supprimer les applications qui suivent les utilisateurs sans leur consentement. L’App Store verra ainsi disparaître certaines applications, ce qui permettra de renforcer la confidentialité des utilisateurs d’iPhone. Tout cela va secouer une industrie de la publicité déjà en alerte depuis la présentation d'iOS 14, c'est surtout le cas de Facebook.

Plus de suivi sans consentement

C’est avec un peu de retard qu’Apple mettra, dès 2021, en place de nouvelles règles relatives au respect de la vie privée et des données de ses utilisateurs. Jusqu’à présent, les développeurs d’applications et autres acteurs de la publicité utilisent souvent des identifiants pour les annonceurs, ou alors un code composé de chiffres et de lettres propres à chaque appareil vendu par Apple. L’année prochaine, avec la mise à jour du système d’exploitation de l’iPhone, les développeurs et créateurs d’applications devront forcément demander l’autorisation d’accéder à l’IDFA d’un utilisateur via un processus particulier. Cette nouveauté devrait fortement réduire la rentabilité des publicités ciblées. En effet, bon nombre d’utilisateurs pourraient décider de refuser ce ciblage publicitaire.

Craig Federighi, le vice-président sénior de l’ingénierie logicielle d’Apple a déclaré, lors d’un discours à l’occasion d’une conférence européenne sur la protection de la vie privée, que “certains acteurs du secteur de la publicité font pression contre ces efforts, clamant que l’ATT va nuire à leur modèle économique. L’industrie va s’adapter, comme elle a pu le faire lorsque nous avons commencé à introduire nos premières mesures de prévention contre le suivi non-déclaré”.

Apple proposera le protocole “Oblivious” pensé par Cloudflare

Comme le relève The Verge, Cloudflare a collaboré avec Apple pour la conception d’un nouveau protocole visant à protéger les données des utilisateurs. Nomme Oblivious DNS over HTTPS, ce protocole visa à anonymiser les informations envoyées avant même qu’un site web sur lequel un utilisateur se rend puisse y accéder.

Le protocole bientôt utilisé par Apple fonctionnera grâce à l’introduction d’un serveur proxy entre l’appareil et le serveur DNS. Cela permettra de rendre anonymes les données de l'utilisateur. Un niveau de sécurité supplémentaire est également introduit grâce à la partie “DNS sur HTTPS” (DOH) d’ODoh du protocole. En effet, DOH est une norme existante depuis plusieurs années. Elle utilise un cryptage pour garantir que seul le serveur DNS peut lire les demandes de l’utilisateur. Il devient alors impossible, avec cette norme, d’identifier la source de la demande et son contenu.

Finalement, même s’il est aujourd’hui compliqué de rester totalement anonyme en ligne, ces nouveautés d’Apple vont permettre de rendre à l’utilisateur un peu plus de confidentialité. Cependant, nous n’avons pour l’heure aucune date d’entrée en vigueur de ce nouveau protocole, ce qui laisse un peu plus de temps aux développeurs pour s’adapter et mettre aux normes leurs applications déjà disponibles sur l’App Store. Sans quoi la situation chinoise pourrait se reproduire, rappelons que sur l'App Store de cette zone géographique, 47 000 applications ont été supprimées par la firme de Cupertino.