Alors que la Chine avance à pas de géant pour développer son yuan numérique, le gouvernent du pays semble avoir trouvé un excellent moyen de le propager à grande échelle. Huawei annonce que son smartphone Mate 40 Pro propose désormais de payer avec la MNBC (Monnaie Numérique de Banque Centrale) chinoise.

Un moyen d’accélérer l’adoption de la MNBC chinoise

C’est dans un message publié sur Weibo la semaine dernière que Huawei a fait savoir que son téléphone phare, le Mate 40, proposerait bientôt de payer en yuan numérique. Une avancée technologique de taille pour le pays quelques jours seulement après le dévoilement d’une loterie géante dans la ville de Shenzhen qui avait déjà pour objectif de tester la MNBC chinoise. La Chine cherche clairement à promouvoir le yuan numérique afin d’étudier les comportements de consommation des citoyens chinois.

Avec cette fonctionnalité disponible sur les smartphones Huawei, on peut penser que la MNBC chinoise va se développer beaucoup plus vite que prévu. Le yuan numérique sera donc compatible avec le portefeuille numérique de Huawei et l’application Huawei Pay. La stratégie de Pékin est la bonne : une distribution massive d’appareils capables de commercialiser le yuan numérique est essentielle pour permettre l’adoption d’une telle technologie.

Le gouvernement chinois va se heurter à un problème de taille : de récents rapports montrent que les ventes de smartphones de la marque Huawei ont chuté partout à travers le monde, y compris en Chine. Pékin devra peut-être revoir ses plans et s’associer avec un autre fabricant de smartphones.

D’autres géants technologiques vont-ils s’aligner pour déployer le yuan numérique ?

Ajoutons que le fait que Huawei soit prêt à sauter le pas signifie très probablement que d’autres fabricants le seront aussi très bientôt. Il ne fait aucun doute que de nombreux citoyens chinois pourront très certainement utiliser cette nouvelle monnaie numérique. D’autres smartphones de la même gamme que le Mate 40, plutôt premium, devraient s’aligner et proposer une solution pour utiliser le yuan numérique du gouvernement.

Alors que la Chine tente d’être le pays le plus en avance sur la question de la MNBC, la Corée-du-Sud n’est pas loin derrière. La Banque de Corée prévoit d’émettre sa propre monnaie numérique. Une expérience vise à vérifier si la monnaie numérique peut remplacer les espèces ou les formes existantes de monnaie fiduciaire. Le pays en est à la deuxième phase du processus qui doit se dérouler en trois étapes. L’émission de la monnaie virtuelle fera l’objet de cette troisième étape et débutera au début de l’année 2021, comme indiqué par les autorités.