Depuis 2019, le Brésil et l’Inde bénéficie d’un outil de vérification des faits exposés dans des vidéos YouTube. En Avril, c’était au tour des États-Unis de voir débarquer cette fonctionnalité, face à une forte croissance de contenus sur la Covid-19. Cela n’a pas été une mauvaise chose puisque la plateforme appartenant à Google s’en remettait alors à l’intelligence artificielle pour modérer les vidéos. Cette fonctionnalité a ainsi pu permettre de corriger certains éléments et éviter la propagation d’infox.

Une fonctionnalité en cours de déploiement en Allemagne et au Royaume-Uni

YouTube est bien décidé à lutter contre la désinformation dans le monde entier. Aujourd’hui, la plateforme de vidéos étend sa fonctionnalité de vérification des faits à l’Europe, en la déployant en Allemagne et au Royaume-Uni. Cela va lui permettre d’afficher des informations et des liens externes, afin de répondre à différents enjeux et différentes problématiques évoqués en vidéo, telles que les élections présidentielles américaines à venir ou encore la pandémie de Coronavirus.

Cela devrait également lui permettre d’éviter quelques nouveaux scandales. En effet, au moment du partage des théories du complot souhaitant un lien entre le Coronavirus et la 5G au Royaume-Uni, YouTube ainsi que d’autres plateformes avaient été accusées de propager de fausses informations. Cela avait gagné les Pays-Bas et provoqué l’incendie de tours 5G britanniques. Cette fonctionnalité devient d’autant plus primordiale qu’aujourd’hui, plusieurs personnes considèrent les réseaux sociaux comme des sources d’informations fiables.

Au Royaume-Uni et en Allemagne, YouTube va compter sur les autorités et services locaux pour afficher les « bonnes » informations. Ainsi, la BBC et Full Fact seront les organismes sollicités au Royaume-Uni, tandis que du côté allemand, ce sera Correctiv et BR24. Comme le montre l’exemple partagé par YouTube, chacun d’eux pourra apposer un cadre d’informations à une vidéo, en rétablissant la vérité. Ici, par exemple, au Royaume-Uni, il était mis en avant que les personnes de grande taille étaient plus susceptibles d’être malade du Covid-19 et Full Fact a donc précisé « Il n’y a aucune prevuve que vous êtes plus susceptible d’obtenir Covid-19 si vous êtes grand ».

Screen de la fonctionnalité de YouTube

Crédits : YouTube

YouTube est désormais bien engagé dans la lutte contre la désinformation

Comme le précise Ben McOwen, le directeur général de YouTube UK, cette fonctionnalité était très attendue outre Manche et fait partie de « l’une des nombreuses mesures que nous prenons pour collecter des sources faisant autorité, permettant de fournir un contexte pertinent, cela dans le but de continuer de réduire la propagation de la désinformation nuisible ».

Et bien que cette fonctionnalité est désormais déployée aux États-Unis, son arrivée dans deux nouveaux pays, européens cette fois, devrait permettre de limiter dans de moindres mesures la propagation de fake news à l’occasion des élections américains qui auront lieu en novembre.