Il y a quelques jours, nous vous expliquions pourquoi les anglais brûlaient les antennes 5G. Ces incidents avaient poussé les opérateurs à appeler au calme. Aujourd’hui, cette théorie n’a plus de frontières, des incidents ont été signalés aux Pays-Bas.

Un lien entre les incendies aux Pays-Bas et la théorie du complot ?

Plusieurs sabotages et incendies criminels ont été recensés au Pays-Bas la semaine passée. Un slogan aurait été remarqué par les autorités et il viserait le nouveau réseau de 5G. Pour l’heure, aucun élément n’indiquerait que la théorie du complot qui anime les anglais soit aujourd’hui adoptée par les Néerlandais.

D’autant plus que des manifestations anti-5G ont eu lieu par le passé dans le pays. Bien qu’aucune violence n’était liée au mouvement, ces nouveaux incidents inquiètent. Les gestionnaires de ces tours et de la 5G ont rappelé qu’aucune preuve ne montrait, à ce jour, que la 5G était nocive.

Pour rappel, plusieurs versions de la théorie de complot sont évoquées, notamment sur les réseaux sociaux, par les britanniques. L’une voudrait que le coronavirus n’existe pas et qu’il ait été inventé uniquement pour couvrir les conséquences du déploiement de la 5G. Une autre voudrait que la 5G soit mauvaise pour le corps humain et donnerait naissance au virus qui infecterait un individu.

Le gouvernement néerlandais inquiété par ces incidents

Comme le relaie Reuters, le gouvernement néerlandais a pris connaissance des récents incidents. Il a déclaré “Il s’agit d’un développement préoccupant. La perturbation des poteaux de radiodiffusion peut avoir des conséquences sur la couverture du réseau de télécommunications et l’accessibilité des services d’urgence”. Un élément non négligeable en ce moment, étant donné la crise liée au coronavirus.

Pour le gouvernement, cela est d’autant plus inquiétant pour la suite du développement de la 5G. Le pays n’en est, pour l’heure qu’aux phases de tests. L’avenir de la 5G aux Pays-Bas pourrait donc s’avérer plus compliqué que prévu avec des groupes anti-5G auxquels il faudrait donc ajouter au moins une théorie du complot.