Une équipe de chercheurs a mis au point un nouveau dispositif haptique pour la réalité virtuelle. Reliant le bras à la main, il est loin d’être le seul prototype de ce genre mais est très prometteur sur plusieurs aspects.

La réalité virtuelle peut encore s’améliorer

Si la réalité virtuelle a incontestablement révolutionné l’industrie du jeu vidéo, elle doit encore être perfectionnée dans plusieurs domaines. C’est notamment le cas des technologies de retour haptique, qui consistent à faire ressentir le toucher de manière à ce que l’utilisateur ait réellement la sensation de vivre le jeu. Par exemple, des casques comme le HTC Vive ou l’Oculus Quest sont vendus avec une petite manette, mais on reste encore loin d’un réel retour haptique.

Plusieurs acteurs se sont déjà lancés dans ce domaine, comme la startup Teslasuit ou des chercheurs russes qui ont chacun développé leurs propres gants haptiques. Malheureusement, les dispositifs présentent souvent quelques soucis freinant leur commercialisation, à l’image du coût de production trop élevé ou de l’incommodité. Avec Wireality, les chercheurs espèrent enfin avoir trouvé la recette qui gagne.

Un système léger et portable

Décrit dans une publication scientifique, le dispositif permet à l’utilisateur de ressentir les objets virtuels ainsi que les obstacles comme les murs, les meubles et les rampes. Ces derniers ne sont quasiment jamais simulés dans les jeux de réalité virtuelle alors qu’ils constituent des éléments clés de l’expérience.

Wireality s’installe sur l’épaule et se relie au bout des doigts et sur la main grâce à des câbles. Ensuite, un système de verrouillage les bloque lorsque nécessaire afin de créer une résistance au niveau des doigts et d’imiter la présence d’un objet. Les chercheurs ont testé de nombreux designs avant de parvenir au résultat final, ils expliquent en effet que plusieurs éléments étaient à prendre en compte :

« Nous avons voulu concevoir un nouveau système de VR qui soit entièrement autonome et mobile. Cela implique un système qui est porté par l’utilisateur, et donc que notre dispositif doit être à la fois léger et alimenté par une batterie ».

Pesant seulement 273 grammes, dont 11 grammes au niveau des mains, le dispositif est à peine plus léger qu’une manette de HTC Vive. Son coût total de production est par ailleurs très raisonnable puisqu’il ne dépasse pas les 50 dollars. Encore à l’état de prototype, Wireality a été testé par plusieurs personnes avec succès. Difficile toutefois à dire s’il sera un jour commercialisé, de nombreux prototypes similaires ont en effet vu le jour sans jamais parvenir sur le marché.