Google apporte un changement important à sa plateforme Google Shopping. Désormais, les entreprises faisant de la vente en ligne pourront y répertorier gratuitement leurs produits. Jusqu’à présent, les e-commerçants devaient payer ce service pour que leurs produits puissent être y listés.

Google Shopping change de modèle économique

C’est une bonne nouvelle pour les e-commerçants. Google Shopping, qui était jusqu’à présent payant, va devenir gratuit pour l’ensemble des entreprises qui vendent des produits en ligne. Celles-ci pourront alors lister leurs produits dans ce service, sans avoir à débourser le moindre centime.

Toutefois, une option payante sera mise en place pour permettre aux commerçants de placer leurs produits en tête des résultats de recherches. Aussi, Google Shopping collaborera avec les plateformes Shopify, WooCommerce et BigCommerce, ainsi qu’avec Paypal, pour que les plus petites entreprises puissent facilement proposer leurs produits sur le service. Bill Ready, responsable du commerce chez Google, a expliqué cette décision à nos confrères de The Verge :

« Ce que nous constatons, c’est qu’il y a beaucoup de petites entreprises et de détaillants qui sont prêts à servir les consommateurs, mais qui ne disposent pas encore de moyens efficaces pour se connecter avec eux par voie numérique. Nous pensons que ce changement aidera les acheteurs à trouver ce qu’ils cherchent, tout soulageant l’écosystème du commerce de détail et des petites entreprises. »

Google Shopping deviendra d’abord gratuit pour les e-commerçants américains dès le 27 avril 2020. Les entreprises originaires d’autres pays devront, quant à elles, faire preuve d’un peu plus de patience puisque ce changement se généralisera au reste du monde plus tard dans l’année.

Une décision accélérée par le Covid-19, mais pas seulement

Toujours selon Bill Ready, ce changement de modèle économique était prévu depuis longtemps déjà par Google Shopping, mais sa mise en place a été largement accélérée par la pandémie mondiale de Covid-19. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les e-commerçants subissent eux aussi de lourdes conséquences liées à cette crise. En France par exemple, 76% des sites ont enregistré un recul de leurs ventes en ligne depuis le 15 mars.

En rendant Google Shopping gratuit plus rapidement, la firme de Mountain View espère ainsi venir en aide aux e-commerçants. Bill Ready conclut en expliquant : « Les solutions à la crise ne seront ni rapides ni faciles à mettre en place, mais nous espérons apporter un peu d’aide aux entreprises et poser les bases d’un écosystème de distribution plus sain pour l’avenir ».

Évidemment, ce n’est pas la seule raison qui a poussé Google Shopping a changé de modèle économique. En rendant son service gratuit pour les entreprises, la firme espère également faire de l’ombre à Amazon qui fonctionne sur un modèle économique similaire et qui dégage une part de revenus de plus en plus importante de la publicité. D’ailleurs, en 2019, Google avait déjà lancé « Shopping Actions » dans l’objectif de concurrencer le leader du e-commerce.