Depuis novembre dernier, il était possible de retrouver GitHub en version mobile, à la fois sur Android et iOS. Aujourd’hui, après environ 5 mois de tests, l’entreprise qui appartient à Microsoft présente officiellement son application. Via la plateforme mobile, le partage de code est donc possible, mais attention : l’édition est impossible. L’entreprise dit que cette possibilité arrivera plus tard.

Une solution pour accéder aux projets partout

Les développeurs, qu’ils utilisent un smartphone Android ou iOS vont être en mesure d’accéder à leurs projets à n’importe quel endroit. Sur la nouvelle application de GitHub, ils disposeront de l’ensemble de leurs projets, des listes de tâches à effectuer, la possibilité de laisser et de répondre à des commentaires. Seule ombre au tableau, l’édition des projets. Il est, pour l’heure, impossible de modifier un projet depuis l’application et c’est là l’une des importantes limites de celle-ci. Le code peut être affiché et inspecté, mais il n’existe aucun moyen de le modifier.

GitHub a affirmé travailler sur ce point et a promis l’arrivée prochaine du code éditable directement au sein de l’application. Cette fonctionnalité rendrait l’application 100% utile et totalement fonctionnelle.

GitHub

Crédits : GitHub

L’application de GitHub reprend des codes utilisés par le plus grand nombre

Le centre des notifications de l’application GitHub ressemble à une boîte de réception d’emails. Il est possible de gérer les tâches en les glissant pour les marquer comme faites ou encore pour les enregistrer.

Par ailleurs, et cela ressemble un peu aux plateformes de communication à usage professionnel : des emojis sont maintenant proposés pour réagir à des messages.

Crédits : GitHub

Crédits : GitHub

Cette application doit maintenant recevoir une principale fonctionnalité afin d’être complète et utilisable totalement. Reste encore à savoir quand les équipes de GitHub pourront déployer cette fonctionnalité. Les développeurs pourront donc prochainement s’en réjouir, sauf ceux d’Iran, de Syrie et de Crimée puisque leur accès est bloqué par l’entreprise.