À cause de l’épidémie de Covid-19 qui sévit actuellement en France et dans le monde, les travailleurs sont appelés à favoriser le télétravail pour limiter la propagation du virus. Une question existentielle se pose : les réseaux des opérateurs télécoms sont-ils prêts à faire face au pic de consommation attendu ?

Le message clair : le réseau supportera le télétravail

Michel Combot, directeur général de la Fédération française des télécoms (FFTelecom), tient à rassurer l’opinion publique en expliquant que : « cela fait plusieurs semaines que les opérateurs télécoms se préparent. Ils se sont organisés en brigades, pour limiter les contacts entre les salariés, tout en étant à même d’assurer le maintien des réseaux et la continuité de service pour le télétravail ». Les opérateurs français semblent prêts à faire face à l’afflux de connexion imminent.

Chez Orange, on tient le même discours. Stéphane Richard, PDG du groupe Orange a tweeté le 13 mars à ce propos. Les réseaux de télécoms semblent dimensionnés pour faire face à de tels pics de consommation liés, entre autres, au télétravail. Un porte-parole de Bouygues Telecom ajoute que : « les réseaux sont dimensionnés pour faire face au pic de communication, que nous enregistrons le soir ». Les connexions aux jeux vidéo et aux plateformes de vidéos en streaming ne cessent d’augmenter ces dernières heures, même si la production de dizaines de séries a forcément été stoppée.

En Italie, où la population est confinée, le trafic a augmenté de 70%… Le JDD affirme que : « en cas de saturation, les opérateurs n’excluent pas de privilégier les usages professionnels en diminuant la bande passante des sites de divertissement ». Nous n’en sommes pas là, mais il faut s’attendre à ce que de telles mesures soient prises si jamais le réseau commençait çà saturer.

L’utilité des plateformes collaboratives

Aucune industrie ne semble être épargnée par la crise du coronavirus. Le secteur technologique n’y échappe pas non plus, comme le montrent les annulations des conférences F8 de Facebook, I/O de Google et de l’E3 2020.

Les opérateurs télécoms estiment néanmoins que du côté des entreprises, les infrastructures et les outils à disposition pourraient ne pas suffire. Un porte-parole de SFR affirme que : « toutes les entreprises n’ont pas les bons outils pour permettre le télétravail et tous les salariés ne sont pas forcément formés à ces outils ».

Des outils comme Microsoft Teams et Slack vont être d’une grande utilité dans les jours à venir pour simplifier le télétravail. À ce propos, Teams ajoutait récemment la fonctionnalité talkie-walkie. L’entreprise fait le pari que son talkie-walkie sera utilisé par de très nombreuses entreprises. Il y a de fortes chances que Slack développe également une fonctionnalité similaire dans les mois à venir.