Afin d’assurer la sécurité des piétons, le service de trottinettes électriques partagées, Lime, a développé une technologie permettant de savoir si ses usagers roulent sur les trottoirs. Celle-ci est actuellement en phase de test dans la ville de San José en Californie.

Lime souhaite assurer la sécurité des piétons

De nombreux usagers de trottinettes électriques en libre-service roulent sur les trottoirs, bien que cela leur soit formellement interdit. Ils compromettent ainsi leur propre sécurité, et celle des piétons. Afin de venir à bout de ce fléau, la société Lime a mis au point une technologie qui utilise un accéléromètre, ainsi que des données de vitesse afin d’identifier les usagers qui roulent sur les trottoirs. Lime assure que les résultats sont fiables dans 95% des cas.

Si l’intelligence artificielle implantée dans cette nouvelle fonctionnalité détermine que la moitié d’un trajet ou plus a été effectué sur un trottoir, alors une notification encourageant l’utilisateur à emprunter la route lui sera envoyée lors de son prochain trajet. Ils pourront également consulter une carte de leur itinéraire qui met en évidence la partie durant laquelle ils n’ont pas roulé sur la chaussée. La stratégie de Lime consiste à informer et éduquer ses usagers plutôt que de les réprimander.

La fonctionnalité Lime qui permet de détecter les usagers qui roulent sur les trottoirs

La notification que vous recevrez lorsque vous roulerez sur les trottoirs / Image : Lime

Nick Shapiro, responsable en charge du pôle Confiance et Sécurité chez Lime, explique dans un communiqué :

Nous avons commencé à développer cette technologie il y a plus d’un an, dans le cadre de notre engagement pour la sécurité des communautés. Nous savons que la micro-mobilité ne peut uniquement fonctionner que si les utilisateurs et les communautés se sentent en sécurité. Et chez Lime, nous nous engageons à améliorer la sécurité de tous.

Objectif : améliorer les infrastructures urbaines

Lime, qui a récemment cessé son activité dans 12 villes et licencié une centaine de salariés, souhaite également que cette technologie puisse identifier les lieux nécessitant un réaménagement de leurs infrastructures urbaines. EV Ellington, directeur général de Lime Californie du Nord, explique : « Une fois les données collectées, nous pouvons les partager avec la ville de San José et travailler sur des potentielles infrastructures d’amélioration, comme des pistes cyclables protégées de manière à ce que les cyclistes et piétons se sentent en sécurité ». En effet, d’après un sondage réalisé par l’entreprise, 52,2% des usagers Lime ont classé la « piste cyclable protégée » comme leur lieu de prédilection pour rouler. Emprunter les trottoirs serait alors bien souvent une fatalité pour les usagers, et non pas un choix.

Si cette phase de test à San José s’avère concluante, il se pourrait que le projet s’étende à d’autres villes à travers le monde. Une nouvelle qui pourrait bien faire le bonheur de la ville de Paris qui interdit depuis 2019 le stationnement des trottinettes sur les trottoirs.