Si Lime décide de licencier une partie de ses équipes, environ 14% de l’effectif global, c’est dans l’objectif d’atteindre la rentabilité au cours de l’année 2020. L’entreprise fait également le choix de cesser son activité sur 12 marchés, avec le même objectif en tête.

Lime abandonne 12 villes

La société californienne spécialisée dans les trottinettes électriques cherche à rationaliser ses coûts. Brad Bao, PDG de Lime, a déclaré à TechCrunch que : “l’indépendance financière est notre seul véritable objectif pour 2020, et nous sommes convaincus que Lime sera la première société de mobilité de nouvelle génération à atteindre la rentabilité. Nous sommes immensément reconnaissants envers les membres de notre équipe et les villes qui nous ont soutenues dès le début de notre activité. Évidemment, nous espérons réintroduire Lime sur ces différents marchés lorsque le moment sera venu”.

Concrètement, vous ne trouverez plus de trottinettes électriques Lime dans les villes suivantes : Atlanta, Phoenix, San Diego, San Antonio, Linz, Bogotá, Buenos Aires, Montevideo, Lima, Puerto Vallarta, Rio de Janeiro et São Paulo. Entre 2018 et 2019, Lime avait déjà pris des décisions similaires. En l’espace d’une année, la société s’est retirée de 11 marchés, alors qu’elle en a pénétré 69 nouveaux. Son concurrent direct, Bird, s’est lui retiré de 38 marchés et en a pénétré 36 nouveaux durant la même période.

L’entreprise cherche encore le bon modèle

Ces nouvelles sociétés doivent tester différents marchés et il est vrai que certaines villes réagissent mieux que d’autres à l’arrivée d’une vague de trottinettes électriques. Récemment, Lime testait une nouvelle formule pour tenter de nouer rapidement avec la rentabilité : un abonnement hebdomadaire. Lime tente de se démarquer de l’offre de Bird à 24,99 dollars par mois ou de celle de Lyft à 20 dollars par mois.

Aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande, mais aussi en Australie, Lime a testé le LimePass, un service de forfaits qui permet simplement de ne pas payer le déverrouillage. Chaque semaine, un utilisateur peut souscrire à une semaine d’abonnement pour la somme de 4,99 dollars (prix à San Francisco). Ce forfait évite de devoir payer les frais de déverrouillage, mais oblige tout de même l’utilisateur à payer le coût de son trajet.

Ce forfait n’aura pas suffit. Lime doit tout de même licencier une centaine de personne pour optimiser ses coûts. Les concurrents de la société californienne ont également dû passer par cette étape : en mars 2019, Bird a mis à pied 5% de ses effectifs. Lyft a également fait la même chose en licenciant 50 personnes.