Alors que les chinois doivent contourner les restrictions en vigueur en passant par un VPN pour se rendre sur Facebook, le réseau social serait en train de développer son activité publicitaire en Chine.

Facebook défie les règles du gouvernement chinois

C’est en coulisse que le géant des réseaux sociaux met sur pied, à Singapour, une équipe d’ingénieurs pour développer l’activité publicitaire du réseau social en Chine. Trois personnes connaissant bien le dossier ont rapporté les faits à Reuters. Ils estiment que Facebook défie les règles du gouvernement chinois. De son côté, Mark Zuckerberg ne cesse de critiquer les règles en vigueur en Chine qui bloquent littéralement le réseau social. Malgré cette interdiction, nombreux sont les chinois à contourner les règles et à avoir accès à Facebook.

L’une des personnes explique que cette initiative serait la première réelle tentative de Facebook pour mettre au point des outils publicitaires efficaces pour toucher la Chine. Facebook assume (à moitié) la création de cette nouvelle équipe, la décrivant comme ayant une mission « centrée sur l’Asie de manière globale ». Cette équipe serait composée de sous-équipes, dont l’une d’entre elles doit se focaliser sur le développement du réseau social en Chine.

Le potentiel de la Chine est immense pour Facebook

D’après les experts du marché, les organismes gouvernementaux chinois sont ceux qui dépensent le plus en matière de publicité. Pour Facebook, la Chine est le pays le plus rémunérateur (derrière les États-Unis évidement). Les dépenses du gouvernement pour promouvoir des messages à l’étranger s’élèvent à 5 milliards de dollars par an, soit 4,5 milliards d’euros quand celles des États-Unis s’approchent des 25 milliards de dollars (22,8 milliards d’euros).

La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine n’aident pas Facebook à se faire une place sur le marché chinois. Cela n’empêche pas Facebook de rester désireux de développer son activité publicitaire en Chine. Auprès des entreprises chinoises, Facebook cherche à se positionner comme un canal qui leur permettra d’atteindre un public international.

En novembre, Facebook écrivait (en chinois) sur WeChat que : « Facebook s’engage à devenir la meilleure plateforme de marketing pour les entreprises chinoises qui veulent se développer à l’étranger ». Le réseau social a déjà largement conquis le Vietnam, l’Inde et la Thaïlande. Des pays qui imposent aussi des niveaux de restriction sur l’Internet. Pourquoi pas la Chine ?