On savait que Huawei travaillait sur son nouvel OS… Mais c’est lors d’une conférence à Shenzhen que l’annonce a été faite : le nouvel OS de Huawei, Harmony OS, devrait arriver d’ici 2020. Comme le dévoile Reuters, cela se fera sur de nombreux supports à l’exclusion des tablettes, smartphones et ordinateurs portables. Huawei va donc déployer sa solution dite “open source” sur la majorité de ses produits, suite aux nombreux scandales vécus notamment cette année.

Un OS déployé sur les produits de Huawei … mais pas tous

Wang Chenglu est le responsable de la partie logicielle et business de la firme, il a confirmé lors de la conférence que Harmony Os serait bien déployé sur la majorité des produits du fabricant.

Cela inclut donc les télévision, mais aussi les « écrans intelligents », les montres et le enceintes ainsi que les casques de réalité virtuelle. L’intégration des OS dans les véhicules a aussi été évoquée, sans pour autant être explicitée.

Une surprise est pour le moins déconcertante à propos de ce déploiement : cela ne sera appliqué ni aux ordinateurs portables, ni aux smartphones, ni aux tablettes, et on pourrait là aisément penser que ce sont pourtant des produits phares que l’entreprise fabrique. Harmony OS n’a en fait pas vocation à être déployée sur ces supports, Huawei leur réserve en effet une interface sur laquelle travaille des équipes depuis plusieurs années.

Pour ces supports là, il apparaît donc qu’Android sera conservé autant que possible, mais si cela devient trop compliqué un jour, Harmony OS pourrait s’adapter à votre mobile par exemple, et ce en moins de 5 jours : l’OS a été pensé pour fonctionner sur l’intégralité des supports fabriqués par Huawei.

Un OS arrivé avant l’heure

Nombreux sont ceux qui attendaient Harmony OS pour dans deux ans, au minimum. Il devrait donc arriver courant 2020 et pas uniquement pour la Chine, non, l’Europe serait elle aussi au programme pour la marque.

Cette ouverture européenne pourrait coïncider avec l’arrivée des écran intelligents : nul doute donc que les premiers supports que nous verrons débarquer, notamment en France, seront donc équipés d’Harmony OS.

Ces annonces restent malgré tout surprenantes de la part de Huawei qui ne va donc pas appliquer ses nouveautés à ses objets les plus populaires : le fabricant a donc prévu de continuer à les faire tourner sous Android et EMUI 10 mais ne s’interdit donc pas de les emmener vers Harmony OS dans le futur.