Le lundi 11 novembre, un événement astronomique rare a été visible depuis la Terre. Si vous aviez le matériel nécessaire et les bonnes conditions météorologiques, vous avez peut-être eu la chance d’observer le transit de Mercure. Dans le cas contraire, vous pouvez toujours profiter de ce beau spectacle grâce aux images capturées par la NASA.

Qu’est-ce que le transit de Mercure ?

En astronomie, un transit signifie le passage d’un objet céleste entre un observateur et un autre objet. Ici, on parle du passage de Mercure entre la Terre et le Soleil. Il s’agit du même phénomène qu’une éclipse solaire, lorsque la Lune se déplace entre notre planète et notre étoile. Ne se produisant que 12 à 13 fois par siècle, cet événement est plutôt rare : alors que le dernier date de 2016, le prochain n’arrivera pas avant 2032.

Cet événement est fascinant car il permet notamment de “se rendre compte du rapport d’échelle impressionnant entre les deux astres”, explique l’Observatoire de Paris. En effet, le disque de Mercure n’était pas plus gros qu’une petite bille vu depuis la Terre.

Mercure est passée entre le Soleil et la Terre.

Sur cette image, Mercure apparaît comme un petit point minuscule par rapport au Soleil © NASA

Un matériel adapté

Le transit a eu lieu ce lundi 11 novembre 2019 à partir de 13h35 en France métropolitaine. Nous n’avons malheureusement pas eu la chance d’observer l’intégralité du phénomène, car le Soleil se couchait avant qu’il ne s’achève, entre 16h48 et 17h32. Seuls l’Amérique du Sud, le sud du Groenland, l’est de l’Amérique du Nord et l’ouest de l’Afrique on pu l’observer entièrement. L’Observatoire de Paris a d’ailleurs tenu à rappeler qu’il ne faut surtout pas regarder le Soleil sans protection spéciale au risque d’endommager ses yeux de manière irréversible.

Pour assister au transit de Mercure, il fallait être équipé de lunettes astronomiques ou d’un télescope doté d’un filtre protecteur. Mercure étant la plus petite planète du Système solaire, les lunettes d’éclipse ne suffisaient pas à observer le phénomène correctement.

Le transit de Mercure a été observé par la NASA

Ici, vous pouvez voir la fin du transit © NASA

En plus de sa petite taille, Mercure est également la planète la plus proche du Soleil. Elle présente d’ailleurs des similitudes avec la Lune, car sa surface est pleine de cratères. Nous pourrons bientôt en apprendre beaucoup plus sur cet astre grâce à la mission BepiColombo, développée par l’Agence spatiale européenne (ESA) en collaboration avec l’Agence d’exploration aérospatiale japonaise. Deux orbiteurs ont ainsi été lancés en 2018 et devraient arriver près de Mercure en 2025.