Une équipe de Toyota travaille actuellement en collaboration avec des chercheurs du CSAIL, le laboratoire d’informatique et d’intelligence artificielle du MIT. Ensemble, ils ont créé un nouveau modèle d’IA qui permet aux véhicules autonomes de déterminer le bon moment pour s’insérer dans une intersection.

Le modèle calcule les risques potentiels

Cette intelligence artificielle a été spécifiquement créée pour permettre aux véhicules autonomes de s’insérer dans des carrefours où il n’y a pas de feu stop. Ces intersections représentent un véritable casse-tête pour les experts du domaine. Premièrement, le modèle d’IA divise la route en segments, ce qui lui permet de déterminer si une section est occupée par une autre voiture ou non.

Le modèle que les chercheurs ont développé tient compte de plusieurs facteurs dans le calcul du risque. Il s’attarde notamment sur les occlusions visuelles, le bruit, la vitesse des autres voitures et l’attention des autres conducteurs. Enfin, l’intelligence artificielle du MIT prend en compte le temps qu’il faudrait à la voiture pour traverser l’intersection. À partir de tous ces éléments, une décision est prise.

De premiers tests sur des voitures télécommandées

Aussi, si jamais le véhicule autonome n’a pas assez de visibilité, le modèle dirige la voiture vers l’avant afin de réduire l’incertitude. C’est au moment où le risque atteindra le score le plus bas, que la décision de s’engager sera prise. Pour le moment les chercheurs ont testé leur modèle sur des voitures télécommandées et comme vous pouvez le voir ici, il semblerait qu’il fonctionne :

Le MIT invente un nouveau modèle d'IA pour les voitures autonomes.

L’équipe suggère que leur modèle est suffisamment efficace pour être déployé dans des voitures autonomes à grande échelle dans un proche avenir. Évidemment des essais seront nécessaires mais ils sont convaincus que cette intelligence artificielle pourrait permettre de réduire les risques et d’accélérer le développement des voitures autonomes. Pour Daniela Rus, directrice du CSAIL :

“Quand vous vous approchez d’une intersection, il y a un danger potentiel de collision. Les caméras et autres capteurs nécessitent une ligne de visée. S’il y a des occlusions, ils n’ont pas assez de visibilité pour évaluer s’il est probable que quelque chose arrive. Notre nouveau modèle de contrôle prédictif est pertinent face à l’incertitude. Il permet d’aider les véhicules à naviguer en toute sécurité dans des situations difficiles”.

IA : de plus en plus de prise de décision

Les intelligences artificielles vont être de plus amenées à prendre des décisions. Il y a quelques jours, nous apprenions que le MIT et Ford travaillaient sur une nouvelle approche pour perfectionner la livraison autonome. Ici aussi, la grande nouveauté est le fait que les chercheurs permettent au robot de prendre des décisions et de déterminer le chemin le plus efficace pour atteindre sa destination finale. Ces nouvelles techniques vont sans aucun doute permettre aux intelligences artificielles de gagner en autonomie.