Après avoir déjà obtenu l’autorisation de lancer 12 000 satellites, la société d’Elon Musk vient de déposer une nouvelle demande dans le but d’en lancer 30 000 supplémentaires. Comme d’habitude, les ambitions de l’entrepreneur sud-africain sont hors-normes.

Starlink veut dominer l’espace avec ses satellites

À ce jour, “seulement” 8 000 objets ont été envoyés dans l’espace. C’est dire si les ambitions d’Elon Musk sont grandes… (et démesurées ?). C’est auprès de l’Union internationale des télécommunications (UIT) que SpaceX a déposé sa demande. L’agence des Nations unies basée à Genève œuvre pour le développement des technologies de l’information et de la communication. Elon Musk attend son autorisation pour pouvoir lancer 30 000 satellites de plus que ce qu’il avait initialement prévu.

Dans un communiqué de presse, un porte-parole de SpaceX a déclaré cela : “la demande pour une connexion internet rapide et fiable ne cesse d’augmenter à travers le monde. Avec Starlink, nous voulons permettre de connecter les régions du monde les plus reculées. De manière responsable, nous souhaitons augmenter la densité de données mondiales pour répondre aux besoins des entreprises actuelles”.

En mai dernier, la société américaine officialisait le déploiement des 60 premiers satellites dans le cadre du projet Starlink. À l’époque, une fusée Falcon 9 réussissait parfaitement son décollage de Cap Canaveral avec les 60 satellites de Starlink à son bord.

Pesant 227 kg chacun, ces satellites ont continué leur progression grâce aux propulseurs Hall pour former un réseau internet pour le monde entier. L’entreprise a obtenu l’autorisation d’utiliser les fréquences de la bande Ka (20/30 GHz) et de la bande Ku (11/14 GHz) pour fournir une connexion internet mondiale.

 

À quoi vont servir ces 30 000 satellites ?

Ce lancement de 30 000 satellites ne doit pas avoir lieu à court terme. Elon Musk préfère prendre les devants et certainement décourager certains de ses concurrents. En réalité, l’année prochaine seulement quelques centaines de satellites supplémentaires seront déployés. SpaceX dit s’attendre à une forte augmentation de la demande mondiale. Comme les plans initiaux de Starlink ne couvrent que partiellement cette demande en forte hausse, l’entreprise a voulu assurer son développement.

En effet, on lire dans le communiqué de presse diffusé par l’entreprise que : “étant donné l’intérêt croissant pour les communications liées aux satellites, il y aura forcément une ruée croissante vers ce domaine au cours des prochaines années”.

Même si SpaceX ne se préoccupe pas du tout de la pollution spatiale, l’entreprise s’engage à tout faire pour ne pas obstruer les recherches des astronomes. Ces derniers s’inquiètent de l’impact que ces milliers de satellites pourraient avoir sur l’observation stellaire et sur les recherches qui y sont liées.