Le 10 octobre, Spotify a annoncé ouvrir à un plus grand nombre d’artistes sa fonctionnalité Canvas. Cette option permet d’afficher une image ou une vidéo durant 3 à 8 secondes qui tournent en boucle durant la lecture d’un titre dans l’application. Critiquée par de nombreux utilisateurs, mais aussi bien accueillie par d’autres, la fonctionnalité suscite le débat !

Un format qui apporte beaucoup aux artistes

Limitée à des artistes sélectionnés par Spotify, Canvas a été lancée en mars dernier. Désormais, les “artistes les plus actifs de Spotify for Artists” vont être invités à rejoindre la bêta.
Spotify se confie sur le format et explique que des millions d’utilisateurs Spotify ont déjà vu des Canvas. Ce format permet également, d’après Spotify “d’augmenter les lectures de 120%, les sauvegardes de 114%, les partages ainsi que les visites de profil d’artistes. »

Il existe trois formats de Canvas :

  • The Continuous Loop : sans début ni fin précis
  • The Hard Cut Loop : un format un peu plus édité et travaillé
  • Rebound : une boucle qui se joue avant d’être rejouée en sens inverse

Ces boucles, viennent ainsi remplacer la traditionnelle pochette de l’artiste fixe, qui ne s’anime pas.
Au moment du lancement les avis étaient mitigés. Bien que les Canvas ajoute un côté esthétique, elles gênent également plusieurs utilisateurs dans leur navigation. Nous vous avions d’ailleurs expliqué comment désactiver l’affichage des Canvas.

Spotify propose un grand nombre de ressources sur Canvas

Pour aller plus loin et inciter les artistes à utiliser la fonctionnalité, Spotify offre une page d’aide dédiée pour bien concevoir les Canvas, ainsi qu’un site dédié. L’entreprise conseille par exemple d’éviter de synchroniser la vidéo avec les paroles, ou de ne pas intégrer le nom de la chanson et celui de l’artiste, car ces informations apparaissent déjà sur l’application. D’après Spotify, “il faut laisser les images parler d’elles-mêmes” et tenter de raconter une histoire.

Le service de streaming veut ainsi faire de ce format une norme et inciter le plus grand nombre d’artistes à l’utiliser. Au-delà de la musique, les artistes ont tous un univers. Avec ce format, Spotify veut leur permettre de créer et partager “leurs propres expériences visuelles innovantes », mais également “s’engager avec leur communauté ».