Le podcast, ce format en plein essor grâce notamment à des plateformes comme Spotify qui investissent des sommes colossales dans le but d’inviter toujours plus de créateurs à se lancer. Malgré l’ampleur du phénomène, les créateurs de podcasts peinent encore à monétiser ce contenu, la cause principale est le manque de données autour de ces émissions. Il est difficile de chiffrer correctement l’ampleur d’un podcast. Pour y remédier, Nielsen, une entreprise spécialisée dans la commercialisation de prestations en fonction de la performance d’une émission télévisée, décide de se pencher sur le dossier.

Nielsen va tout simplement appeler les américains au téléphone pour leur demander leurs habitudes de consommation, leurs préférences, ou encore la durée d’écoute en moyenne. Ensuite, elle vendra ensuite l’accès à ces données aux podcasteurs, ainsi qu’aux régies publicitaires. Ces informations devraient permettre à ces entreprises de vendre de la publicité plus facilement pour ce format. Parmi ses premiers clients, Nielsen compte quelques grands noms de l’industrie comme, iHeartPodcast Network, Cadence13, Midroll, Westwood One et Cabana. De ce fait, ces entreprises pourront utiliser cette base de données pour dresser un argumentaire plus attrayant pour les annonceurs.

Chaque année Nielsen interroge plus de 200 000 personnes par téléphone, ou en sondages physiques, et en lignes. Cette enquête concernant les podcasts sera menée auprès de 30 000 personnes, deux fois par an. Lorsque les podcasteurs paient, le nom de leur émission sera cité pendant l’enquête. Sans cela, ces résultats restent très intéressants pour développer une émission.

Si vous ne connaissez pas nos podcasts, il est encore temps de découvrir “Culture Numérique”, et “Futurs au pluriel”