Études

Les émissions de CO2 du Royaume-Uni ont chuté de 39% en 25 ans

La chute de la consommation du charbon permet au pays de voir ses émissions de CO2 diminuer de 39 % en seulement 25 ans.

Excellente nouvelle pour notre planète. Ils sont rares, les états occidentaux en mesure de pouvoir annoncer une réduction de leur empreinte carbone dans le courant des décennies passées. Et pourtant il y en a au moins deux, le Danemark et le Royaume-Uni. Dans le cas de ce dernier, les émissions de CO2 ont diminué de 39% depuis 1990 en raison des fermetures de mines de charbon, alors que nous apprenions récemment que plus de 40% des centrales à charbon dans le monde ne sont pas rentables. Le Royaume-Uni n’est pas encore l’élève parfait, il doit aussi relever un défi extrêmement difficile : le passage au vert de sa flotte commerciale.

Comme l’a confirmé l’organisme national de statistiques du Royaume-Uni, entre 1990 et 2015, les émissions de gaz à effet de serre du pays ont chuté de 39%. Effectivement, il y a de quoi applaudir. Il s’agit de l’un des taux de réduction les plus rapides des pays développés. Un taux qui permet pratiquement au pays d’atteindre l’objectif fixé par l’UE : chaque état membre, bien que le Royaume-Uni soit à quelques semaines d’en sortir, doit avoir réduit de 40% sa pollution par le carbone d’ici 2030.

Cette chute s’explique par l’effondrement du charbon dans le pays. La consommation de cette roche carbonnée a récemment atteint son plus bas niveau depuis 150 ans. Les habitants du Royaume-Uni ne consomment pratiquement plus de charbon. Un rapport du Web Carbon Brief précisait cela : « il y a plusieurs raisons qui expliquent la chute du charbon dans le pays : l’évolution du prix de gros relatif au charbon par rapport au gaz, l’augmentation de la taxe carbone au Royaume-Uni en avril dernier, la fermeture de l’aciérie SSI de Redcar, l’essor des énergies renouvelables et le rebond de la production nucléaire ont tous contribué à la réduction de la consommation de charbon en 2015« .

Autre chiffre qui permet de croire que le Royaume-Uni est réellement sur la bonne voie; les émissions de CO2 ont diminué de 3,8% par rapport à 2014. À titre indicatif, voici la répartition des émissions de CO2 dans le pays : l’énergie représente toujours la plus grande part des émissions du Royaume-Uni (29%), les transports (24%), les entreprises (17%), les habitations (13%) et l’agriculture (10%).

Send this to a friend