Incontournable dans les équipements électriques, l’entreprise française Legrand rachète la PME francilienne Netatmo fondée en 2011. Cette jeune pousse du secteur de l’Internet des objets (IoT) a déjà produit plus de treize objets technologiques à destination de votre intérieur. De la station météo connectée au thermostat connecté en passant par la caméra intelligente, l’ambition de participer à  la smart home de demain a permis à Netatmo de réaliser un chiffre d’affaires d’environ 45 millions d’euros.

Avec cette opération, Legrand réalise donc un joli coup qui s’ajoute aux cinq autres acquisitions de l’année, et lui permettant de développer une compétence où le géant francais n’était que peu présent. Benoît Coquart, directeur général de Legrand, a ainsi expliqué que Netatmo représentait une “pépite française” qui “a des catégories de produits complémentaires des nôtres (…) et on pense intéressant de les ajouter à notre dispositif”.

Il faut dire que Netatmo et Legrand ne sont pas totalement étrangers. En effet, depuis plusieurs années les deux entreprises collaborent sur un projet de solutions connectées baptisé “Elliot”, et qui avait été lancé dès 2015. A cette occasion, Legrand avait d’ailleurs acquis quelques parts de la startup. Le fondateur et président de Netatmo, Fred Potter, devrait par le même coup, devenir le directeur général technologique de ce programme lancé auparavant, et désormais totalement intégré à la firme Legrand.

Cette acquisition est loin d’être anodine, lorsque qu’on constate aujourd’hui l’avancement des géants américains comme Amazon ou Google dans ce domaine. Ces mastodontes ont déjà envahi les intérieurs de nos maisons avec leurs assistants vocaux qui contrôlent de nombreux objets connectés du quotidien, comme par exemple l’Amazon Echo.