Validé ce mardi par un juge, le rachat du groupe de médias Time Warner a été officialisé ce jeudi par AT&T. Sauf appel de la part du ministère américain de la Justice (opposé à cette fusion), l’opération devrait atteindre la somme astronomique de 85 milliards de dollars.

Face à la transformation mondiale du domaine des médias, bouleversé notamment par de nouveaux acteurs que sont Netflix ou Amazon, AT&T devrait donc étoffer son catalogue avec la présence des studios de cinéma et de télévision Warner Bros mais aussi les chaînes de télévisions que sont CNN et HBO (à l’origine de la série à succès “Game Of Thrones”). En 2016, alors candidat à la présidentielle américaine, Donald Trump s’était farouchement opposé à cette fusion : « je vais citer un des exemples de structure de pouvoir que je combats : AT&T rachète Time Warner et donc CNN, un accord que je n’approuverai pas dans mon gouvernement, parce que c’est trop de concentration de pouvoir dans les mains de trop peu. »

Sauf changement de dernière minute peu probable, le rachat de Time Warner par AT&T devrait être bouclé d’ici le 20 juin prochain Le PDG d’AT&T Randall Stephenson s’est félicité que cette alliance permette “de proposer aux clients une expérience de divertissement adaptée, de haute qualité et donnant priorité au mobile ».