Réseaux Sociaux

L’algorithme de Facebook évolue au profit des profils et non des pages

"[…] il devrait encourager des interactions significatives entre les gens." - M. Zuckerberg

Il y a seulement quelques heures, dans une publication Facebook, le PDG et fondateur Mark Zuckerberg a informé qu’un changement allait se produire dans l’algorithme de Facebook (en savoir plus). Une annonce qui était redoutée par de nombreux social media manager après quelques tests faisant énormément de bruits dans la communauté. Dans son discours (écrit), Mark Zuckerberg explique les changements que l’algorithme de Facebook va prendre et les raisons.

Au fur et à mesure du déploiement, vous verrez moins de contenu public comme les messages des entreprises, des marques et des médias. Et le contenu public que vous voyez de plus en plus sera maintenu à la même norme – il devrait encourager des interactions significatives entre les gens. – Mark Zuckerberg.

Tout d’abord, dans le fil d’actualité de Facebook (principal espace où les utilisateurs passent du temps), les publications des entreprises, des marques et des média seront moins visibles. Une modification de l’algorithme qui se fait au profit des publications et messages des profils, c’est-à-dire les amis, la famille, les connaissances, ainsi qu’aux groupes dont vous êtes membres.

Pour justifier ce changement de l’algorithme de Facebook, le fondateur se réfère à des études menées avec des universités montrant que le bien-être à long terme ne peut être accompli qu’en regardant passivement des vidéos, même si elles sont divertissantes. Si personnellement je rejoins ce discours, il faut rappeler que Facebook a énormément augmenté ses revenus publicitaires en modifiant justement son algorithme pour mettre en avant ses mêmes vidéos. Je me rappelle qu’en 2014, début de la vidéo sur Facebook, lors d’un salon professionnel, Facebook encourageait les entreprises à miser sur ce format.

Alors qu’en penser ? D’un point d’utilisateur, on ne peut qu’approuver ce changement dans l’algorithme de Facebook. Pour ceux qui regretteront les vidéos « gags », ils trouveront leur bonheur sur d’autres plateformes bien connues comme 9GAG ou Reddit. Pour Facebook, c’est sûrement la meilleure stratégie, car il faut rappeler que sa principale source originale de ses revenus vient de ses utilisateurs et non des entreprises. Ces dernières investissent sur la plateforme, car il y a ces milliards d’utilisateurs actifs. Les entreprises sont trop nombreuses à croire que Facebook est leur territoire, car il dépense 15 centimes de l’interaction.
Pour les pages, cela signifie que leur portée diminuera, pour autant je pense qu’il ne faudra publier plus pour espérer atteindre une portée équivalente à aujourd’hui. Il faudra miser sur une qualité des publications (forme ET fond) et faire indirectement le jeu de Facebook en sponsorisant ces mêmes publications, sans pour autant investir des dizaines de milliers d’euros (je pense aux petites entreprises).

Enfin, c’est peut-être l’occasion de tester les Groupes de pages, lancés quelques mois plus tôt en 2017, afin de créer une communauté plus engagée partageant plus d’interactions que des vidéos et donc suivre la voie de Mark Zuckerberg vers laquelle il ne laisse pas vraiment le choix : « Je suis en train de changer l’objectif que je donne à nos équipes de produits, qui n’est plus de vous aider à trouver du contenu pertinent, mais plutôt de vous aider à avoir des interactions sociales plus significatives ».

Côté déploiement de la modification dans l’algorithme de Facebook, elle a commencé à démarrer et cela fait écho aux nombreux commentaires parlant de la baisse de la portée depuis plusieurs mois. Le fil d’actualité est le premier « emplacement » impliqué dans ce changement, mais aussi le principal.

Source :

Send this to a friend