Ecommerce

Amazon reçoit l’autorisation de vente de médicaments aux États-Unis

Après la grande distribution alimentaire, et si Amazon se lançait dans la pharmacie ? C’est ce que semble confirmer le média américain St Louis Post Dispatch.

Après avoir racheté Whole Foods Market au mois de juin, on pouvait se demander quels seraient les prochains projets du géant du ecommerce. Après les librairies, les drones, son propre service de livraison, voilà que Amazon va se lancer sur la pharmacie.

Amazon pharmacie
Autorisation en attente pour l’État du Maine.

Le St Louis Post Dispatch a mis la main sur des documents accordant au géant le droit de vente de médicaments sur certains États dont le Nevada et le Maine. Sont à ajouter à ces États ceux de l’Arizona, du Dakota du Nord, de la Louisiane, de l’Alabama, du New Jersey, du Michigan, du Connecticut, de l’Idaho, du New Hampshire, de l’Oregon et du Tennessee D’ailleurs, à la suite de l’annonce sur le magazine, la bourse s’est emballée sur le secteur pharmaceutique, preuve que cette nouvelle approche n’est pas prise à la légère.

Amazon pharmacie
Autorisation pour l’État du Nevada.

Pour l’instant, ce ne sont que 13 États américains qui sont concernés et qui pourraient faire office de test. Néanmoins, selon CNBC, Amazon va poursuivre ses analyses et décidera à la fin du mois de novembre s’il se lance sur le marché ou non à long terme. La chaine d’information précise aussi que le Japon autorise déjà Amazon à livrer des médicaments. Aux États-Unis, c’est un marché qui pourrait lui rapporter entre 25 et 50 milliards de dollars. Rien que ça …

Send this to a friend