L’ancien chef de la direction de Barclays a averti que les banques pourraient être confrontées à leur propre ‘moment de Kodak ‘. Si elles ne parviennent pas à suivre le rythme des technologies, elles risquent de tomber dans la non-pertinence.

Le moment Kodak.

Le ‘moment Kodak’ est, rappelez-vous, cette entreprise américaine leader mondial de la photographie. En 1976, elle avait créé l’appareil photo numérique, mais pourquoi diable les gens voudront regarder leurs photos sur leur télévision ? Ne trouvant pas de réponse pertinente à l’époque, Kodak a tout fait pour étouffer cette découverte. Ce qui vaudra leur faillite trente ans plus tard !

Antony Jenkins, qui était le chef de la direction du groupe de Barclays de 2012 jusqu’à 2015, a déclaré que les opportunités produites par les technologies numérique telles que la blockchain pourraient entraîner des économies d’efficacité entre 80 à 110 milliards de dollars. Il a également prévenu que les banques qui n’étaient pas au courant de cette technologie pourraient être confrontées à une crise existentielle.

« Nous sommes vraiment à la fin du début de ce que nous voyons comme une révolution technologique dans les services financiers. Les fintech n’en sont qu’une petite catégorie, » a déclaré Jenkins au Financement Money Europe Conférence.

De nouvelles technologies au service des clients.

Au fur et à mesure que les technologies se développent, elles déploient des progrès totalement différents en matière de services bancaires et financiers.

En 2015, l’ancien chef Barclays avait averti que les banques s’approchaient d’un ‘moment Uber’ en raison des nouvelles technologies financières. Il a prédit que les services financiers verront une baisse du personnel et des succursales « jusqu’à 50% au cours des 10 prochaines années ».

“Maintenant, nous voyons la possibilité de ce que nous appelons un ‘moment Kodak’, où de plus en plus de banques deviennent sans importance pour leurs clients”, a-t-il déclaré. En effet, les banques peuvent éviter cela, mais elles doivent agir maintenant et rapidement. Ce qu’elles doivent vraiment faire, c’est penser à l’innovation, mais aussi à la transformation, à faire quelque chose de radicalement différent et intégrer le client au centre des processus.

Un monde où les banques n’existent plus.

En effet les cryptomonnaies comme bitcoin ou l’éthéreum, additionnées de l’intelligence artificielle. Elles ne sont que le début de la ‘transformation bancaire’. Nous pouvons imaginer une transformation totale du système bancaire. Par exemple, par l’utilisation de la blockchain, et ainsi créer un monde où les banques n’existent plus. C’est un nouveau modèle d’entreprise qui émerge, décentralisé, où l’homme intermédiaire disparaît. Cela permet de réduire les coûts et est considéré comme une équité. C’est l’une des raisons pour laquelle beaucoup de startups utilisent maintenant la cryptomonnaie pour obtenir un financement. Donc, il existe maintenant une incitation différente, c’est pourquoi nous voyons une augmentation rapide de ce genre de commerce en ce moment.

Leurs mises en garde au secteur des services financiers sont opportunes. Les réglementations entrantes de l’Union Européenne signifient que les clients de la banque classique pourront utiliser des entreprises non bancaires. Les clients pourront effectuer des activités de paiement et/ou accéder à des données. La directive sur les services de paiement révisés (PSD2) entre en vigueur en 2018. Les experts ont soutenu que cela pourrait entraîner la perte des centaines de millions de revenus aux banques classiques. D’ailleurs des sociétés telles que Amazon, Orange et bientôt SFR vont devenir des fournisseurs de services de paiement.

Source

A propos de l'auteur

Entrepreneur, blogger, marketer, écrivain, les anglos-saxons disent que je suis un « slasher ». Je suis aussi un geek compulsif qui se soigne grâce à sa dose de Twitter et Youtube matin et soir.

3 commentaires

  1. Pingback: Kodak moment : la fin des banques classiques

  2. Pingback: Kodak moment : la fin des banques classiques | Astuces et idees du Web.

Laissez un commentaire

Send this to a friend