Author

Ludovic Louis

Entrepreneur, blogger, marketer, écrivain, les anglos-saxons disent que je suis un « slasher ». Je suis aussi un geek compulsif qui se soigne grâce à sa dose de Twitter et Youtube matin et soir.

Dans mes conférences je trace les traits du paysage numérique que nous utilisons tous les jours. Par exemple, je parle de Spotify et de ma consommation de musique. En effet, j’écoute environ 5 heures de musique par jour. Dans la salle, les plus de 35 ans sont surpris. Les plus jeunes trouvent rien de surprenant. En effet, la bibliothèque Spotify pèse plus de 30 millions de titres ! C’est beaucoup plus que je ne pourrais écouter dans toute ma vie, même si j’augmente mon temps d’écoute à 12 heures par jour. Et pourtant, tous les lundis je suis content d’ouvrir Spotify car l’Intelligence Artificielle (IA) a préparé ma playlist pour la semaine calée sur mes goûts musicaux. Aujourd’hui nous créons2,5 Eo(Exa-Octets)de data par jour. La prolifération de la data engendre un submergeant d’information. Nous sommes confrontés à ce tsunami de data qui se déverse sur les supports numériques que nous…

intelligence artificielle médecine

L’IA est capable de lire 20 millions d’études cliniques en…

conscience de l'intelligence artificielle

Je me suis interrogé s’il était possible de créer une…

Nous produisons quotidiennement 2,5 Eo (exa-octet) de données. Pour se rendre compte de la quantité, voici une métaphore : la forêt amazonienne compte au bas mot 390 milliards d’arbres. Admettons, nous coupons tous les arbres et que nous en faisons du papier. Ensuite nous écrivons et scannons recto-verso cela donnera 1 Eo (exa-octet) de données. L’expansion des data est due aux trois V : vitesse, variété et volume. Chaque minute, 3,2 milliards d’internautes se connectent sur Internet (volume). Quelque 350 000 tweets, 4,2 millions de likes sur Facebook sont émis chaque minute (vitesse). Plus de 3 000 milliards de recherches sur Google en un an et devient par conséquent la plus grande bibliothèque de la psyché humaine. Sans compter les datas générés par les objets connectés, ni des données que génèrent les GAFAMI et autres BATX en croisant nos propres données (variété). La loi de Moore est-elle perpétuelle ? Les…

search engine lilo ecosia

Souvent on dit qu’une image vaut mille mots. Une image…

banque

L’ancien chef de la direction de Barclays a averti que…

Nous entendons de plus en plus parler de l’IA (intelligence artificielle). Et tout le monde semble avoir une vision différente de ce qu’est l’IA. Nous commençons à redéfinir à la façon dont les logiciels et les systèmes sont construits, ce qui peut être programmé et comment les utilisateurs interagissent. Nous créons un monde où les machines commencent à comprendre et à anticiper ce que nous voulons faire – et, à l’avenir, elles le feront. Bref, nous sommes à la pointe d’un paradigme informatique complètement nouveau. Il existe quatre nouvelles conditions préalables qui ont permis l’accélération de l’IA au cours des cinq dernières années : Tout matériel devient un périphérique connecté Ray Kurzweil et Elon Musk croient qu’un jour nous allons nous connecter directement notre cerveau au cloud. Alors que nous ne sommes pas encore là, les capteurs sont en fait déjà partout. L’Internet a initialement connecté des ordinateurs. Ensuite, il a connecté…

Un toxicomane en sevrage pénètre dans une pièce où la…

elon musk the boring company

Lors de la conférence TED du 28 avril, Elon Musk…

Dernièrement nous avons parlé des ICM et de Neuralink. Nous allons aller un cran plus loin. Quelles sont les implications d’une telle technologie ? L’interface du cerveau en entier créera-t-elle des capacités hors norme ? Une couche tertiaire numérique. Une «couche tertiaire numérique», un terme qui a deux niveaux de signification. La première signification est l’idée de la composition physique du cerveau. Le cerveau a trois couches : le tronc cérébral (cerveau reptilien), le système limbique (dirigé par le singe) le cortex (dirigé par le penseur rationnel) Nous sommes complets. Cependant, pour le reste de cette publication, nous allons laisser le reptile hors de la discussion. En effet, il est entièrement fonctionnel et vit surtout dans les coulisses. Lorsque Elon Musk se réfère à une « couche tertiaire numérique, » il considère que notre cerveau existant possède deux couches : notre système limbique (qu’on pourrait appeler notre couche primaire) et notre cortex avancé (qu’on…

interface cerveau machine ICM

Le PDG de Facebook désire améliorer d’ici plusieurs mois une…

Réalité-Virtuelle-(VR)-et-la-Réalité-Mixte-(MR)

Le monde de la Réalité Virtuelle (VR) et de la…

Que votre interaction avec l’intelligence artificielle (IA) soit limitée à la science-fiction ou que vous passiez plus de temps dans votre journée à parler à Siri ou Alexa que de vrais humains, vous ne pouvez cacher le fait que l’IA est en train de changer le monde. Début mars, la nouvelle stratégie numérique du Royaume-Uni a été lancée. En effet, le Royaume-Uni a consacré 17,3 millions de livres (£) pour la recherche et le développement de la robotique ainsi que de l’IA. L’une des plus grandes industries qui accueillent cette technologie les bras ouverts est le secteur bancaire. Il est facile de voir pourquoi : ces entreprises font face à de grandes quantités de données. Elles donnent le contrôle à un système de Machine Learning, leurs permettant d’analyser et de comprendre l’information beaucoup plus rapidement qu’un être humain. C’est un avantage évident pour les banques. IA en langage bancaire signifie bots,…

gamalon intelligence artificielle

Gamalon, une nouvelle startup, affirme avoir développé une intelligence artificielle…

artificial_intelligence

L’informatique quantique a longtemps été considérée comme l’une de ces technologies qui verra le jour dans 20 ans, mais 2017 pourrait être l’année de sa mise en service. Plus rapidement que nous le pensions ! Google, Microsoft et une myriade de laboratoires et start-ups sont en compétition pour transformer ces curiosités scientifiques en machine vraiment efficace. Les géants informatiques (notamment Microsoft et Google) ont récemment embauché une foule d’ingénieurs, et ont fixé des objectifs ambitieux pour cette année. Leur ambition reflète une transition plus large pour les laboratoires de recherche académiques : de passer de la science pure vers l’ingénierie. « Les gens sont vraiment en train de construire des choses concrètes », dit Christopher Monroe, un physicien de l’Université du Maryland à College Park qui a co-fondé en 2015 la startup IonQ ; « Je n’ai jamais vu quelque chose comme ça. Ce n’est plus juste de la recherche. » Google se rapproche…

deep learning machine learning

« Les 10 dernières années ont été sur la construction d’un…

Deep learning maladies

Les techniques d’imagerie sont de plus en plus précises, notamment…

L’idée derrière l’application Nexar est ambitieuse : supprimer les accidents routiers à cause des mauvais conducteurs. Dites adieu aux éternels constats d’accidents sur les bords de routes. Cette appli vidéo enregistre le comportement des conducteurs et signale les mauvaises conduites grâce aux algorithmes et au machine vision. Nexar est une application dashcam. Une dashcam est une caméra intégrée au véhicule, très populaire en Russie, qui utilise l’intelligence artificielle. Elle créée une base de données des routes et des conducteurs d’une région. Si à 200 mètres une voiture s’arrête, même s’il y a plusieurs voitures devant vous, la base de données Nexar peut vous envoyer une notification de sorte que vous aurez plus de temps pour freiner. Une sorte de Waze amélioré ? Waze vous donne des infos sur l’état du trafic routier. Nexar vous indiques par notation les voitures autour de vous. De plus, si l’application détecte un mauvais conducteur sur la route…

Send this to a friend