D'après un document déposé auprès de l'US Securities and Exchange Commission (SEC), Coinbase s'apprête à licencier 1 100 salariés (soit 18 % de ses effectifs) à cause de la dégringolade du cours des cryptomonnaies.

Coinbase s'apprête à remercier 1 100 employés

Coinbase est un portefeuille de devises numériques en ligne et une plateforme d'échange de cryptomonnaies permettant d'acheter, de vendre et de stocker du bitcoin, de l'ethereum, de l'Ethereum classic, du litecoin, et de nombreuses autres cryptomonnaies. La société est actuellement dans l'œil du cyclone. Coinbase n'a jamais été dans une si mauvaise posture, pourtant, en février dernier, l'entreprise aurait dépensé 14 millions de dollars pour une publicité au Super Bowl. Une dépense qui ne passe pas auprès des salariés qui s'apprêtent à se faire licencier.

Dans la même catégorie

Cette publicité diffusée il y a un peu plus de quatre mois mettait en avant un code QR coloré rebondissant à l'écran, permettant aux téléspectateurs de se rendre directement sur le site web de Coinbase pour obtenir 15 dollars en bitcoins, simplement en s'inscrivant. Aujourd'hui, la situation a radicalement changé. Dans un message publié sur le blog de l'entreprise, le CEO de Coinbase, Brian Armstrong, a d'abord mis en cause l'évolution de la conjoncture économique, qui pourrait conduire à un « long hiver pour les crypto-actifs », et a également reconnu que l'entreprise avait « sur-embauché ».

Le prix du bitcoin a été divisé par 3 en quelques mois

Le CEO de Coinbase reconnaît sa part de responsabilité et assure qu'avec toutes ces embauches, il a voulu « tirer parti des nouveaux cas d'utilisation rendus possibles par la cryptomonnaie qui se développe ». Une pétition à l'initiative des employés a également été publiée sur Twitter. Celle-ci réclame la démission des cadres de Coinbase. Brian Armstrong a répondu et encourage les employés mécontents de la situation ou des solutions proposées, à démissionner.

Cette pétition dénonce notamment une stratégie de recrutement trop agressive compte tenu de la volatilité des cryptomonnaies et des lancements de trop nombreux projets, comme celui de la marketplace NFT par exemple. Cette vague de licenciements intervient quelques mois après que Coinbase ait commencé à annuler des offres d'emploi qui avaient déjà été acceptées par des candidats. Cela pourrait concerner 300 personnes qui s'étaient arrangées pour quitter leur emploi précédent.

D'autres sociétés de cryptomonnaies comme BlockFi, Crypto.com et Gemini ont également annoncé des licenciements. La chute du bitcoin fait beaucoup de mal à toutes ces jeunes entreprises. Son prix est passé de 69 000 dollars en novembre à 21 884 dollars aujourd'hui.