Le premier groupe européen de vente en ligne de vêtements et accessoires Zalando propose depuis le 28 janvier un espace dédié aux produits et accessoires Apple et Beats.

Dès le premier jour, les produits Beats dont les nouveaux écouteurs Beats Fit pro sont disponibles. À partir du 2 février, l’Apple Watch, les Airpods, les HomesPods ainsi que les accessoires Apple vont débarquer à leur tour. Ces produits seront vendus sur les sites Zalando en France, en Autriche, en Allemagne, en Italie et en Suisse.

Cette nouvelle offre s’inscrit dans la volonté du site de se retrouver au croisement de la mode et du lifestyle, en permettant à chaque client de compléter son look grâce à la vente d’accessoires correspondants à sa tenue. On retrouvait déjà sur Zalando des enceintes, des coques pour téléphones, des écouteurs ou des Polaroïds, « Nous pensons que la mode et la technologie sont étroitement liées. Les wearables et les accessoires Tech comme les écouteurs, les smartwatches ou les coques de téléphone portable, font partie de la mode d'aujourd'hui et complètent le style personnel. Proposer à nos clientes et clients les wearables les plus demandés fait donc partie de notre vision d'être le premier point de contact pour la mode et le style de vie », explique Andreas Roedl, vice-président de la catégorie homme chez Zalando dans un communiqué.

Fondée à Berlin en 2008 avec pour mission de créer du style « de la tête aux pieds », la marque compte aujourd'hui plus de 46 millions de clients actifs sur 23 marchés. Zalando, qui présentera en mars son bilan 2021, avait connu en 2020 une croissance exceptionnelle grâce à la fermeture des magasins physiques pendant la pandémie. La période lui a permis de réaliser un chiffre d’affaires de 10,6 milliards d'euros (30,4%).

Désireux de capter 10 % du marché européen de la mode, le portail entend également se positionner en partenaire des commerces. Zalando offre la possibilité de vendre leurs produits en ligne via son offre Connected Retail. Une offre qui devrait lui permettre de compenser l’érosion de ses marges, touchée par la flambée des coûts logistiques dus à la fermeture des frontières ainsi qu'à un taux de retour des commandes élevé.