C'est dans le cadre du Forum économique mondial, qu'Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, a promis « la publication d'une loi le mois prochain », pour stimuler la production des semi-conducteurs au sein de l'Union. La présidente assure qu'avec les mesures qui seront prises, la production européenne va doubler d'ici 2030.

Ursula von der Leyen veut doubler la production de puces en Europe d'ici 2030

Dans son discours, Ursula von der Leyen est revenue sur le fait que « l'Europe est le centre mondial de la recherche sur les semi-conducteurs et très bien placée en termes de matériaux et d'équipements nécessaires au fonctionnement des grandes usines de fabrication de puces ». Cependant, force est de constater que la part de marché mondiale de l'Europe en matière de semi-conducteurs n'est aujourd'hui que de 10%...

Selon la présidente de la Commission, « la plupart de nos approvisionnements proviennent de l'extérieur de l'Europe. C'est une dépendance et une incertitude que nous ne pouvons nous permettre ». C'est pour répondre à cette problématique que la Commission européenne proposera le mois prochain, début février, une nouvelle législation visant à faire du continent européen un « centre d'expertise et de fabrication de puces ».

Ursula von der Leyen veut doubler la production européenne de semi-conducteurs dans l'objectif de porter la part de marché de l'Europe dans la production mondiale de puces à 20% d'ici à 2030. Cela va impliquer des aides d'État pour la construction d'installations de production « uniques en leur genre ». Aujourd'hui, la plupart des approvisionnements proviennent d'une poignée de producteurs en dehors de l'Europe. La présidente de la Commission veut construire des chaînes d'approvisionnement européennes afin de rééquilibrer le marché.

TSMC, Samsung et UMC génèrent 77% des recettes mondiales

Les trois principaux fabricants mondiaux, TSMC, Samsung et UMC, ne sont pas présents en Europe, l'essentiel de leur production est basé en Asie et, dans une certaine mesure, aux États-Unis. Ces trois géants asiatiques représentaient près de 77% des recettes mondiales des fonderies au troisième trimestre de l'année 2021. Selon Ursula von der Leyen « les besoins européens en matière de puces vont doubler au cours de la prochaine décennie ». C'est pourquoi l'Europe doit radicalement élever le niveau en matière de production.

La production mondiale de semi-conducteurs pourrait doubler au cours des prochaines années. Les premières pistes au sujet de cette loi laissent penser que la Commission pourrait permettre aux gouvernements de débloquer des milliards d'euros de financement pour encourager les fabricants de puces à renforcer leurs activités au sein de l'Union. Comme l'Europe, les États-Unis et la Chine donnent également la priorité aux semi-conducteurs et se concentrent sur la localisation des chaînes d'approvisionnement. L'Union cherche également à renforcer ses infrastructures avec des acteurs locaux.