L'indice de réparabilité est entré en vigueur en France le 1er janvier 2021. Cet indice permet de noter les objets technologiques pour aider les français à se repérer. Samsung Electronics France et l’ADEME viennent de publier une étude qui révèle l'impact de cet indice auprès des français, huit mois après son lancement. Les résultats sont positifs : 76% de français ont déjà entendu parler du nouvel indice de réparabilité.

L'indice de réparabilité est déjà bien intégré dans l'esprit des français

Le baromètre récemment publié par Samsung Electronics France et l’ADEME montre que 3 français sur 4 ont déjà entendu parler de l’indice de réparabilité. Près de la moitié des sondés déclarent même bien le connaître. 80% des personnes interrogées dans le cadre de cette étude disent qu'ils prendront en compte l’indice de réparabilité lors de leurs futurs achats technologiques. Cet indice a un objectif très clair : « rendre plus transparente la notion de facilité de réparation en cas de panne ou de dysfonctionnement ».

Avec l'aide d'OpinionWay, Samsung Electronics France et l’ADEME ont cherché à comprendre comment les français percevaient réellement cet indice instauré en janvier dernier. Les résultats de l'étude montrent également que les personnes de 50 ans sont les mieux informées sur le sujet. On peut lire que : « 83% des 50-64 ans et 85% des 65 ans et plus connaissent très bien l'indice de réparabilité ». A contrario, 36% des 25-34 ans et 30% des 35-49 ans n’ont pas encore entendu parler de ce nouvel indice.

4ème critère de choix pour un objet technologique

Selon Raphaël Guastavi, Chef du service produits et efficacité matières à l’ADEME : « six mois après la mise en place de l’indice de réparabilité qui fait suite à l’adoption de la loi sur l’Économie Circulaire, l’ADEME se félicite au regard des résultats de cette étude, de la très bonne notoriété de l’indice auprès des consommateurs. Cette étude vient confirmer l’intérêt croissant des consommateurs pour allonger la durée d’usage de leurs équipements ». Cette notoriété qui s’est essentiellement construite grâce aux médias, à 47% et à une campagne de publicité dédiée, 26%.

40% des français estiment que l'indice de réparabilité va leur permettre de : « savoir si un produit est réparable facilement ». Aussi, 90% des sondés disent qu'ils pourront désormais choisir des produits plus durables. Point intéressant relevé par l'étude : 85 % des personnes interrogées estiment que l’indice de durabilité va « inciter les constructeurs à proposer des produits qui se réparent plus facilement ». Enfin, selon l'étude de Samsung Electronics France et l’ADEME, la réparabilité des produits s’installe en 4ème position des critères de choix d'un objet technologique.