Aux États-Unis, une entreprise s’est mis en tête de construire l’un des plus gros parcs d’énergie solaire du pays, à la sortie de la ville de Butte, dans le Montana. L’objectif de l’installation est d’alimenter une mine de cryptomonnaie.

L’installation solaire de la démesure

Des panneaux solaires de 4 mètres de hauteur, sur plus de 6 kilomètres carrés de surface, 300 mégawatts d’énergie solaire (l’équivalent des besoins en énergie de 40 000 foyers), le tout pour la modique somme de 250 millions de dollars, Le « Basin Creek Solar Project » ne fait pas dans la demi-mesure.

Ce projet révélé par le journal local Montana Standard, relayé par Guizmodo, prête presque à sourire par son ambition. S’il voyait le jour, il alimenterait le réseau de l’État entier avec plus de deux fois plus d’énergie solaire qu’actuellement.

De l’énergie solaire à ne pas savoir/ qu’en faire, si ce n’est de la cryptomonnaie

Le projet est porté par l’entreprise Madison River Equity, elle-même gérée par FX Solution, également propriétaire de l’entreprise d’extraction de cryptomonnaie Atlas Power (il faut suivre). L’idée est de fournir de l’énergie propre à cette dernière. Atlas Power devrait d’ailleurs racheter l’installation à Madison River Equity.

Atlas Power était spécialisée dans l’extraction de Bitcoins, avant de se tourner vers l’Ethereum, moins gourmande en énergie. La société veut exploiter au maximum son permis de 75 mégawatts délivré par l’État.

Et les 225 mégawatts non alloués au minage de cryptomonnaie ? Le porte-parole du projet, Matt Vincent, a expliqué à Gizmodo travailler « avec tous ceux qui sont intéressés par la vente de cette énergie supplémentaire ». Manque de chance, les représentants du Montana débattent sur l’opportunité de supprimer des normes sur les énergies renouvelables, qui impose justement aux localités d’en ajouter à leur mix énergétique.

Les habitants de la ville du « Musée mondial de la mine » peu enthousiaste

Certains ne s'amusent pas tellement du gigantisme du projet, c’est le cas d’Anne Hedges, Directrice des politiques au Centre d’information environnementale du Montana, pour qui cette histoire « frise le ridicule ». Elle n’a pas caché son agacement à Gizmodo, « Nous n'arrivons même pas à obtenir de l'énergie renouvelable pour la vie quotidienne des gens dans cet État - pourquoi diable essayons-nous d'aller de l'avant avec l'énergie renouvelable pour la cryptomonnaie, qui n'est qu'une industrie conçue pour enrichir un très petit nombre de personnes ? ».

Au-delà des considérations écologiques, il y en a d’autres qui font grise mine, ce sont les 33 000 habitants de la ville de Butte. La ville, qui accueille un « Musée mondial de la mine », cela ne s’invente pas, craint de voir le paysage semi-désertique de leur vallée gâchée et leur vie quotidienne perturbée par l’immense installation. Un projet similaire a été refusé récemment par le Conseil de zonage de Butte-Silver Bow. C’est ce même Conseil qui doit se prononcer sur le « Basin Creek Solar Project » dans le courant du mois de juin.