6 mois après le lancement de la collaboration entre la Fédération Française des Associations de Commerçants (FFAC) et Google, les deux entités ont sorti un bilan sur l’impact du projet « Ma vitrine ligne » avec une étude réalisée par l’institut de sondages Ipsos. 500 personnes issues de commerces de proximité ont été interrogées entre le 23 novembre et le 23 décembre 2020. L’objectif de « Ma vitrine ligne » est d’aider les commerces de proximité et d’assurer la continuité de leur activité en ligne.

93% du panel est équipé d’au moins un outil pour sa communication digitale. Les réseaux sociaux demeurent l’outil de prédilection avec 73% d’outils possédés. S’en suivent les messageries professionnelles, utilisées par 64% des répondants. 58% des commerçants sont présents dans les annuaires locaux et nationaux. Du côté des sites internet, 54% des structures interrogées en possèdent un.

Infographie des outils utilisés&nbsp: 73% réseaux sociaux, 64% messageries professionnelles, 58% annuaires en ligne, 54% site internet.

Outils digitaux utilisés par les commerces de proximité. Source : Observatoire des commerçants de proximité Google / IPSOS

Au cœur de ces stratégies digitales, pour 70% des interrogés, se trouve le maintien de la relation client. 61% des sondés ont mis en place un projet numérique pour augmenter le nombre de visites en magasin, et 54% pour renforcer leur présence sur internet. Le digital se démocratise dans son utilisation : 72% des commerçants de proximité sont confiants dans leur capacité à se servir des outils numériques. Un chiffre encourageant pour la transition numérique, mais qui laisse entrevoir des freins pour un certain nombre d’organisations. Parmi les entreprises comprenant moins de 20 salariés, 58% déclarent que le manque de temps est un obstacle majeur. Pour 47% d’entre elles, les coûts financiers sont mis en avant. Seulement 37% des entreprises redoutent la complexité de mise en œuvre des solutions.

Les outils numériques davantage utilisés depuis la pandémie par 28% des sondés

Au-delà de l’utilisation d’outils numériques pour la communication, les solutions de e-commerce ont le vent en poupe. 55% des commerces de proximité ont mis en place une solution d’e-commerce et le même nombre projette d’instaurer un canal de vente en ligne, que ce soit du Click & Collect ou par le biais des marketplaces. 54% des commerçants ont observé un impact positif du numérique sur leurs ventes.

De manière générale, 30% du panel estime que le recours aux outils digitaux a permis de maintenir ou de sauver l’activité depuis le début de la crise sanitaire. 28% des interrogés utilisent plus d’outils numériques qu’avant la pandémie. 64% estiment que le digital est indispensable pour y faire face et 65% des sondés estiment qu’une présence sur internet est indispensable à la visibilité de leurs activités. Parmi ceux qui ont mis en place une stratégie digitale à la suite de la pandémie, 61% ont observé un impact positif sur leur visibilité. Des bénéfices notés à la fois sur le nombre de visites du site internet, d’interactions sur les réseaux sociaux, ou sur le volume des ventes et réservations en ligne.

Infographie de l'impact des outils numériques sur les PME françaises.

Les PME françaises et les outils numériques : adoption, impact, préoccupations et avenir. Source : Google / IPSOS

Depuis le 9 novembre 2020, 2200 commerçants ont bénéficié d’un accompagnement personnalisé par téléphone ou visioconférence grâce au dispositif de « Ma vitrine en ligne ». 4600 commerçants ont participé à au moins une des 210 sessions de formation à destination des artisans et commerçants. Parmi ces 4600 structures, 2500 ont suivi des webinaires sur Youtube, notamment celle du « lundi des commerçants », et 2100 ont suivi des formations réservées par des organismes régionaux.