Zoom a dévoilé son chiffre d’affaires pour le troisième trimestre de l’année 2020 et enregistre une fois de plus des revenus records… mais il semblerait que sa folle ascension soit sur le point de s’estomper.

Une année phénoménale pour Zoom

Il faut dire que le service de visioconférence a littéralement explosé cette année. Les mesures de confinement et les appels au télétravail ont en effet poussé les utilisateurs vers des alternatives pour communiquer, et Zoom s’est imposé comme la référence malgré des concurrents de taille comme Google Meet ou Microsoft Teams. Ce n’est donc pas une surprise si, pour le deuxième trimestre consécutif, l’application a non pas triplé mais quadruplé son chiffre d’affaires. Elle a ainsi obtenu 777,2 millions de dollars, soit une augmentation de 367% par rapport à l’année dernière.

Zoom a également enregistré une forte hausse d’abonnés payants ; elle en compte désormais 433 700, soit près de dix fois plus par rapport à 2019. L’entreprise s’attend à générer de 806 millions à 811 millions de dollars pour le trimestre en cours.

Une stagnation en vue ?

Malgré ces excellents résultats, la firme a également dépensé énormément d’argent, notamment dans les services de cloud computing sur lesquels elle dépend pour délivrer une offre de qualité. Par ailleurs, Zoom a fourni ses services gratuitement à de nombreux utilisateurs comme des écoles, ce qui a logiquement pesé sur sa rentabilité.

L’application a néanmoins signé une année phénoménale, à tel point qu’elle a lancé son propre matériel destiné à la visioconférence et baptisé Zoom for Home, en plus de dévoiler une marketplace dédiée à ses offres. De plus, le service va atteindre de nouveaux utilisateurs puisqu’il est maintenant disponible sur plusieurs smart displays, notamment sur le Google Nest, le Amazon Echo et le Facebook Portal. Zoom a toutefois connu des difficultés à cause de failles de sécurité importantes qui l’ont menée à instaurer le chiffrement de bout en bout et à passer un accord avec la Federal Trade Commission (FTC).

Comme le note The Verge, certains signes indiquent que la période de forte croissance de Zoom est terminée. L’entreprise s’attend, en outre, à des pertes de clientèle plus importantes que d’habitude d’ici la fin de l’année. Il reste désormais à savoir si elle sera en mesure de garder le cap lorsque la population pourra retourner travailler.