Zoom s’étend à encore plus d’appareils. Déjà disponible sur les smartphones, les ordinateurs et les tablettes, le célèbre service de visioconférence qui a connu ses heures de gloire grâce au confinement, s’exportera sur les écrans connectés Google Nest, Amazon Echo et Facebook Portal au cours de cette année.

Une nouvelle qui profite à tous les partis

En étendant son service aux écrans connectés, Zoom s’offre une belle opportunité pour conquérir de nouveaux utilisateurs, mais il n’est pas le seul à profiter de cette intégration. Google, Amazon et Facebook ont également à y gagner, étant donné que les trois entreprises sont pour l’heure presque exclusivement cantonnées à leurs propres solutions de chat vidéo (telles que Google Meet ou Facebook Messenger). En intégrant Zoom, elles s’offrent un argument de plus pour convaincre les acheteurs de craquer pour leurs produits.

Oded Gal, le chef de produit chez Zoom, se réjouit de ces nouvelles collaborations : « Nous sommes heureux d’apporter Zoom à ces appareils populaires. Il est plus évident que jamais que les gens recherchent des écrans faciles à utiliser pour leurs besoins de communication vidéo, tant professionnels que personnels ».

Notons que le Portal de Facebook sera le premier appareil à bénéficier de Zoom, dès le mois de septembre. Pour l’heure, aucune date de lancement précise n’a été annoncée sur le Google Nest et l’Amazon Echo, mais le service de visioconférence devrait y être disponible cette année, rapporte The Verge.

Zoom continue son évolution à grande vitesse

Zoom compte bien profiter de la lumière que lui a apporté le confinement dû au Covid-19. Le service de visioconférence multiplie les nouveautés et continue d’étendre rapidement ses activités. En juillet, l’entreprise a par exemple annoncé le lancement de Zoom For Home, un dispositif spécialement conçu pour la visioconférence, faisant ainsi passer la société à l’étape supérieure avec son premier appareil physique.

Le service a également mis un point d’honneur à améliorer la sécurité de ses utilisateurs en s’entourant des meilleurs experts en cybersécurité ou encore en chiffrant les discussions vidéos de bout en bout avec Keybase. De toute évidence, Zoom a bien appris ses leçons et compte désormais profiter de toutes les opportunités qui lui sont présentés pour continuer d’étendre sa domination dans le domaine de la visioconférence.